Brève chronologie de l’esclavage

XVe siècle

1492

Christophe Colomb découvre l’Amérique alors qu’il cherchait à rejoindre les Indes, en Asie.

1494

traité de Tordesillas. Le pape Alexandre VI Borgia divise et répartit le nouveau monde entre les deux grandes puissances catholiques : l’Espagne et le Portugal.

XVIIe siècle

1635

Colonisation de la Martinique et de la Guadeloupe

1647

La France s’établit dans les îles Mascareignes, dans l’océan Indien.

1660

Révolte d’esclaves en Martinique. 

1661

Jean-Baptiste Colbert entre au service de Louis XIV.

1664

Colbert crée la Compagnie des Indes orientales, une société de commerce qui a le monopole des échanges avec l’Asie.

1673

La France s’engage dans la traite des Noirs.

1674

la France colonise l’île Bourbon (actuelle île de La Réunion).

1677

La France s’établit en Guyane.

1685

Colbert met en place Le Code noir, promulgué pour encadrer le système esclavagiste.

1694

Le prêtre dominicain Jean-Baptiste Labat s’installe aux Antilles.

XVIIIe siècle

1715

Le père Labat commence à rédiger son Voyage aux îles françaises de l’Amérique.

1793

Abolition de l’esclavage à Saint-Domingue (future Haïti), sous la pression de Toussaint Louverture.

1794

La Convention vote l’abolition de l’esclavage.

XIXe siècle

1802

Napoléon rétablit l’esclavage et envoie, deux ans plus tard, ses armées pour rétablir l’ordre colonial aux Antilles.

1837

Le père mariste Pierre Chanel débarque à Futuna.

1841

Le père Chanel meurt en martyr, tué par le gendre du roi de Futuna.

1842

Tahiti devient un protectorat français.

1848

La loi Schoelcher abolit l’esclavage dans les Antilles françaises.

1853

Napoléon III décrète la mise en place du travail forcé dans les colonies.

1853

La France conquiert la Nouvelle-Calédonie.

1855

Exposition universelle de Paris : les visiteurs découvrent les premiers pavillons coloniaux.

1880-1884

Les lois Ferry rendent l’école gratuite, laïque et obligatoire pour tous les citoyens de la France et de son empire.

1881

Instauration du Code de l’indigénat en Nouvelle-Calédonie.

1894

Création du ministère des Colonies.

XXe siècle

1931

Exposition coloniale internationale et des pays d’outre-mer au bois de Vincennes.

1946

Avec la loi du 19 mars, les quatre vieilles colonies (Guadeloupe, Martinique, Réunion et Guyane française) deviennent des départements français : les DOM.

1950

Publication du Discours sur le colonialisme, d’Aimé Césaire

1952

Publication de Peau noire, masques blancs, de Frantz Fanon.

1958

Aimé Césaire crée le Parti progressiste martiniquais.

1988

Signature des accords de Matignon sur la Nouvelle-Calédonie le 26 juin.

1997

Publication du Traité du Tout-Monde, d’Édouard Glissant.

1998

Avec l’accord de Nouméa, l’identité kanake est reconnue. La Nouvelle-Calédonie évolue comme collectivité territoriale.

XXIe siècle

2001

La loi Taubira reconnaît les traites négrières et l’esclavage comme crimes contre l’humanité.

2012

Ouverture au public du Mémorial de l’abolition de l’esclavage à Nantes, premier port négrier français entre les XVIIIe et XIXe siècles.

Publié le - Mis à jour le 01-03-2019

Recommandations

Je t’accompagne dans
tes révisions du bac