Petite histoire du SMS

Les essentiels de Jamy

Chargement de la playlist en cours...

Savez-vous qu’aujourd’hui dans le monde, nous échangeons chaque jour plus de 20 milliards de textos ? C’est énorme, non ? 

Le texto a été inventé il n’y a qu’un quart de siècle. 

Le tout premier SMS de l’histoire, Short Message Service, a été envoyé le 3 décembre 1992.

Son contenu était simple : « Merry Christmas », « Joyeux Noël » en anglais. 

C’est l’ingénieur britannique Neil Papworth qui a rédigé ce tout premier texto destiné à l’un des dirigeants de l’opérateur de téléphonie mobile Vodafone. 

Et comme il n’y avait pas de clavier sur les téléphones portables de l’époque, il a dû utiliser un ordinateur pour se connecter au réseau mobile et envoyer ce message depuis son ordinateur vers le téléphone portable de son patron. 

Le portable qui a reçu ce texto, un Orbitel 901, pesait quand même plus de deux kilogrammes ! On a fait des progrès depuis… 

A l’origine, le SMS n’était pas destiné au grand public. Au départ, il devait par exemple permettre aux opérateurs d’informer les abonnés. 

En 1994, soit deux plus tard, le fabricant NOKIA lance le tout premier téléphone portable avec clavier permettant d’écrire un SMS : le NOKIA 2010. 

Mais les opérateurs tardent à offrir ce service à leurs clients. Il faut dire qu’au début, personne n’y croit ! A cette époque, le téléphone, c’est fait pour parler.  Si l’on veut s’écrire, on utilise alors des beepers, comme le Tatoo ou le Tam Tam. Ils permettent de recevoir par ondes radio des chiffres, des messages vocaux ou bien des textes de 80 caractères maximum. 

Ce n’est qu’à la fin des années 90 que le SMS est enfin adopté, quand tous les opérateurs proposent ce service et qu’il devient possible d’écrire à un correspondant quel que soit son opérateur.  

Et comme s’écrire coûte moins cher que de passer un appel sur le portable, le succès est immédiat. 

Un SMS coûte alors 1 franc, soit entre 15 et 20 centimes d’euros et ne dépasse pas 160 caractères, moins qu’un message Twitter aujourd’hui.

Pour économiser sur la facture, il faut être concis ! Et c’est ainsi qu’est née l’écriture abrégée.

On utilise les symboles de ponctuation pour s’envoyer des émoticônes. Et c’est aussi à cette époque que naissent les abréviations « mdr » - « mort de rire » - ou « lol », qui en anglais signifie « Laughing out Loud », “rire à haute voix ”. 

Dans les années 2000, les soirs de Nouvel An, plusieurs centaines de millions de SMS de bonne année sont envoyés. Les réseaux sont même saturés ! 

Bon, depuis la naissance du SMS, il s’en est passé des choses. Les MMS ont été créés en 2003, et aujourd’hui, nous avons aussi sur nos portables les messageries instantanées comme Whatsapp ou Messenger… 

D’ailleurs, notre téléphone nous sert de moins en moins pour échanger avec la voix. 

Pour preuve, aujourd’hui, 40 % des moins de 25 ans ne communiquent avec leur smartphone qu’en écrivant ! 

Producteur : France Télévisions; MFP

Auteur : Elodie Barakat

Production : 2018

Publié le - Mis à jour le 15-07-2019

Recommandations