Après Darwin : débuts de la biologie contemporaine

A la mort de Darwin, l’idée d’évolution est acceptée par l’essentiel des naturalistes mais le rôle de la sélection naturelle reste encore à déterminer. Des inconnues dans la théorie de l’hérédité laissent des doutes sur l’efficacité de la sélection naturelle. Au début du XIXe siècle, la théorie de Mendel apporte des réponses aux questions sur la variation des organismes et l’hérédité. En 1972, Stephen J. Gould introduira l’idée des équilibres ponctués.
Publié le - Mis à jour le 16-11-2012