Le bois dans les sciences humaines

Hommes et bois, une histoire vieille de plusieurs milliers d'années

Le saviez-vous ?

Exploité à petite échelle dès le Moyen Âge voire l'Antiquité, c'est aux XIXe et XXe siècles que le charbon a acquis une importance industrielle : sidérurgie, industrie chimique (carbochimie), et usages domestiques (chauffage) et urbains (gaz d'éclairage). Il a fait la prospérité des bassins miniers de Lorraine et du Nord, de Belgique, de la Ruhr en Allemagne, du nord-est de l'Angleterre. Mais l'épuisement des gisements ou la cherté de leur exploitation poussée leur ont fait préférer des gisements situés sur d'autres continents.
Si le charbon a permis l'essor industriel de l'Europe - et maintenant de la Chine qui en possède de vastes réserves - il a été supplanté pour de nombreux usages par le pétrole ou le gaz naturel vers le milieu du XXe siècle. De Germinal à La bête humaine, des charbonniers le livrant aux villes aux cheminots le jetant dans la gueule des locomotives à vapeur, le visage noirci : ces images de l'âge d'or du charbon restent gravées dans la mémoire collective.

 

Préhistoire : les premiers usages du bois

Contrairement aux outils en pierre ou en métal, très peu d'objets en bois datant des temps préhistoriques sont parvenus jusqu'à nous. Mais certains bois anciens ont pu être conservés soit en raison d'un climat désertique (Égypte) soit par leur maintien dans une humidité permanente (zones lacustres des régions alpestres). On a, grâce à ces témoignages, pu évaluer l'importance du bois dans les sociétés préhistoriques, en particulier au néolithique. Ce matériau permit en premier lieu une des conquêtes les plus importantes de l'homme : le feu. En effet, son utilisation comme combustible, source d'éclairage et moyen de protection, a constitué un facteur essentiel de l'évolution.

Son usage, pour autant, ne s'est pas limité à cet aspect énergétique. Ainsi, on a pu trouver à Charavines (Isère) des meubles en bois indiquant quelles types d'essence étaient utilisées et comment ils étaient ouvragés. Le bois servait aussi à la fabrication des objets d'usage courant tels que cuillers, plats, pièges, arcs, emmanchures diverses.

Enfin, le bois fût aussi utilisé dans la fabrication des outils. Cette utilisation reposait sur la maîtrise d'un matériau plus dur (la pierre par exemple) façonné de sorte à être tranchant. Les outils en silex permettaient de tailler, épointer, écorcer et raboter le bois. Les hommes du paléolithique supérieur purent ainsi se doter de sagaies et de propulseurs. Évolution majeure : en se maintenant à une distance plus éloignée de leur proie, nos ancêtres s'assuraient une chasse moins dangereuse et plus abondante.

Le charbon de bois au fil des siècles

Employé depuis le néolithique, le charbon de bois servait de combustible domestique et d'agent réducteur des minerais pour l'obtention des métaux. Pendant des siècles, il a été fabriqué de façon artisanale par des charbonniers vivant au coeur des forêts. La conjonction de la disponibilité en charbon de bois et de la présence de minerai de fer conduisit à l'établissement de nombreuses forges en forêt. L'abondance de lieux-dits baptisés « la forge » ou « les forges » dans des forêts témoigne de ce passé pré-industriel : parmi les exemples célèbres, les forges de la forêt de Paimpont - anciennement Brocéliande- créées en 1653, produiront du fer pendant deux siècles avant d'être délaissées avec l'essor de l'utilisation de la houille.

Image Contenu

Dans l'Europe des XVIIIIe et XIXe siècles, le charbon de bois a permis, avec l'avènement de la machine à vapeur, le début de la révolution industrielle. Revers : la fabrication du charbon de bois a entraîné la coupe massive des forêts, les surfaces boisées passant par un minimum au milieu du XIXe siècle. La gestion des forêts systématisée par Colbert (1669) puis, au XIXe siècle, la concurrence du charbon « de terre » (houille) enraya cette régression.

En partenariat avec CNRScnrs

le centre national de la recherche scientifique est un organisme public de recherche (etablissement public à caractère scientifique et technologique, placé sous la tutelle du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche).

Publié le - Mis à jour le 25-06-2018

Recommandations

Je t’accompagne dans
tes révisions du bac