La Pologne et la mer

Avoir accès à la mer est un atout primordial pour tout pays. En voici une illustration avec le Corridor de Dantzig, étroite bande de terre qui a séparé l'Allemagne en deux et relié la Pologne à la mer Baltique, entre la première et la seconde guerre mondiale.

La plupart des pays ont un littoral sur la mer ou l'océan, même si parfois il s'agit d'un accès très limité (comme pour la République démocratique du Congo, où il ne représente que trois millièmes de la longueur de ses frontières). En 2007, 44 pays en étaient privés, ce qui représente, pour certains d'entre eux, un handicap économique majeur. Pour les pays en développement sans littoral, on estime par exemple que les frais de transport sont presque deux fois plus élevés que pour ceux ayant accès à la mer. On constate également que neuf des douze pays les plus pauvres du monde n'ont pas d'accès à la mer.

Il n'est donc pas surprenant que cela joue un rôle crucial dans certains conflits internationaux.

Image Contenu

Encyclopædia Britannica Online
La Pologne de 1921 à 1939

À la suite de la Première Guerre mondiale, le Traité de Versailles de 1919 restaure l'unité de la Pologne et lui permet d'accéder à la mer Baltique grâce à une bande de terre qui sépare la Prusse en deux parties. Ce corridor est appelé Corridor de Dantzig car il jouxte cette ville, à l'embouchure de la Vistule. Dantzig est une ville industrielle et portuaire essentielle pour le commerce extérieur de la Pologne, moteur de sa croissance. En effet, la Pologne est alors une grande exportatrice de produits alimentaires et de houille. En 1920, Dantzig est déclarée ville libre ; elle se dote d'une Constitution ratifiée par la Société des Nations, dispose d'un Parlement, d'une monnaie ; l'allemand en est la langue administrative.

Cependant, la Pologne contrôle étroitement ce territoire où la population est majoritairement allemande. Cette situation délicate ainsi que le transit conflictuel entre les parties occidentales et orientales de l'Allemagne, à travers le Corridor, sont à l'origine de tensions entre la Pologne et l'Allemagne. Ces tensions s'apaisent avec le pacte germano-polonais de non-agression, en 1934, mais la situation économique de cette zone se détériore et favorise le développement du national-socialisme. Comme en Allemagne, les autres partis politiques et les syndicats sont interdits à Dantzig.

Après les accords de Munich de 1938, Hitler remet en cause le découpage et les frontières définis par le Traité de Versailles. La Pologne, soutenue par la France et l'Angleterre ne veut pas obtempérer, mais le 1er septembre 1939 elle est envahie par l'armée allemande et Dantzig est rattachée à l'Allemagne. C'est le début de la Seconde Guerre mondiale. Début 1945, l'armée russe entre dans la ville qui souffre de destructions considérables ; les habitants allemands en sont expulsés. Dantzig est ensuite intégrée à la Pologne par Staline et prend le nom actuel de Gdansk. Lors de la conférence de Postdam (juillet-août 1945) les Alliés décident que des territoires situés à l'est (Prusse orientale) et surtout à l'ouest (Poméranie) de Gdansk seraient intégrés à la Pologne Celle-ci dispose ainsi d'un littoral étendu sur la mer Baltique.

Image Contenu

Encyclopædia Britannica Online
La Pologne après la seconde guerre mondiale

A l'ouest, la frontière avec l'Allemagne est constituée par la ligne Oder-Neisse qui correspond au fleuve Oder et à son affluent, la rivière Neisse. Cependant, la ligne Oder-Neisse continue à être un sujet de désaccord entre la Pologne et l'Allemagne, jusqu'en 1990, après la chute du Mur de Berlin. La situation est claire à présent, l'Allemagne a renoncé à toute revendication territoriale et la Pologne est assurée de conserver l'accès à la mer Baltique.

Le soleil se rallume, il a usé sa plume
Sur sa valse triste, ça dort pas souvent, les artistes
Qu'importe qui tu aimes, les adieux sont les mêmes
Et le vent d'automne va bien plus loin que la Pologne
Une chanson triste, Joe Dassin
Publié le - Mis à jour le 03-03-2016

Recommandations