La forêt dans les techniques

La forêt, bien gérer pour mieux profiter

Le saviez-vous ?

On distingue différentes catégories de forêts selon le rôle que l'homme y joue :
  • forêt primaire : aucune intervention humaine depuis l'origine. On n'en rencontre pratiquement plus.
  • forêt secondaire : évolution spontanée après un défrichement ancien. La répartition des essences n'est généralement pas la même que celle qui existait à l'origine. C'est le cas de presque toutes les forêts non exploitées.
  • forêt gérée : l'homme intervient en plantant ou en abattant certains arbres pour favoriser la production et l'exploitation des ressources qui l'intéressent.
  • reboisement : tous les arbres présents ont été plantés par l'homme. Des plantes de sous-bois viennent s'y ajouter spontanément.
  • plantation : tous les arbres ont été plantés, en général selon un plan régulier, et les autres plantes sont éliminées. On ne parle plus alors de forêt, car il n'y a pas de sous-bois.

Image Contenu

La forêt est à l'origine un milieu naturel, mais seules quelques forêts équatoriales et taïgas du Grand Nord échappent encore à l'action de l'homme. Si nos ancêtres ont toujours profité de ses nombreuses ressources, il n'y a guère que trois siècles que l'on a appris à la "gérer" pour en tirer le meilleur parti. Aujourd'hui, en France, le Code Forestier impose de respecter ses fonctions "économique, écologique et sociale" en s'inscrivant dans le long terme.

 

Au plan économique, la principale production des forêts est évidemment le bois, mais il ne faut pas négliger les autres : fruits, baies, champignons, fleurs, plantes médicinales. Loin d'être réservés à l'usage de ceux qui les cueillent, ils font dans beaucoup de pays l'objet d'un commerce, voire d'exportation. Sans oublier le gibier, à poil ou à plume !

Le rôle écologique des forêts est essentiel dans la préservation de la biodiversité végétale et animale. Une seule essence d'arbre, dans une forêt tropicale, peut abriter plus d'une centaine d'espèces d'insectes qui dépendent spécifiquement de cet hôte pour leur survie.

L'impact des forêts sur le climat est aussi essentiel : un arbre est globalement une pompe qui aspire l'eau du sol et la rejette dans l'atmosphère, d'où l'importance des forêts dans le cycle de l'eau. Quant au dioxyde de carbone, l'un des principaux responsables du réchauffement climatique, il est absorbé par les forêts en croissance et libéré (par combustion ou décomposition des arbres) lors de leur destruction.

Les forêts sont aussi des alliées précieuses dans la lutte contre l'érosion des sols, notamment en montagne et sur les dunes littorales, à condition d'être composées d'essences bien adaptées.

Quant à leur fonction sociale, elle ne fait aucun doute lorsqu'on voit les foules de citadins qui déferlent dans les bois durant les week-ends ensoleillés !

Publié le - Mis à jour le 14-10-2015

Recommandations

Je t’accompagne dans
tes révisions du bac