La forêt dans les arts

Le chant des arbres

Der Freischütz (Weber)

Dans cet opéra romantique créé en 1821, la forêt (de Bohême) joue le rôle non seulement d'un décor mais également d'un véritable protagoniste, parfois amical, parfois inquiétant. Une scène-clé de l'opéra, la forge des balles maudites par le démon Samiel, se déroule dans un lieu au nom révélateur, la gorge aux loups.

Pierre et le Loup (Prokofiev)

C'est bien connu, le loup se cache au fond des bois... Loup animé d'intentions inamicales à l'égard d'un canard imprudent échappé de la basse-cour (qui finira croqué). Pierre, lui, désobéit à son grand-père pour aller cueillir des fleurs en forêt où il rencontre le loup. Heureusement, plus astucieux que lui, il parviendra à l'attacher à un arbre... en attendant l'arrivée des chasseurs. Dans cette oeuvre célèbre de Prokofiev appréciée des enfants, chaque personnage (y compris le loup) est associé à un instrument de l'orchestre. Ainsi, une écoute attentive permet de suivre l'histoire, chaque thème joué par un instrument signifiant l'entrée du personnage.

« Le songe d'une nuit d'été » mis en musique : The Fairy Queen (Purcell), le songe d'une nuit d'été (Mendelsohn)

Cette pièce de théâtre de Shakespeare se déroule dans la forêt d'une Grèce imaginaire, peuplée de fées et d'elfes. Hermia, qui aime Lysander, s'enfuit dans la forêt pour échapper au mariage forcé avec Démétrius. Lysandre, Démétrius et Hélène la retrouvent, de nuit. Apparaissent Oberon roi des elfes et et Titania reine des fées, qui se querellent. Puck sème la confusion dans les coeurs à l'aide d'un filtre d'amour. La forêt est un lieu à l'atmosphère fantastique où se mêlent êtres humains et personnages surnaturels, où un homme se retrouve affublé de la tête d'un âne, dont tombera amoureuse la reine des fées à la suite de la ruse de Puck, où tout devient trouble, où les désirs se révèlent, où les confusions et les inversions deviennent possibles. Mais à la fin, tout finira bien.

Et bien d'autres compositeurs...

Dans Le Printemps des célèbres Quatre saisons, Vivaldi fait jouer une multitude de violons dont la sonorité et les lignes mélodiques entrelacées évoquent les chants d'oiseaux en cette saison.

L'importance de la forêt dans l'imaginaire germanique en fait un thème récurrent dans les arts et en particulier la musique. Par exemple, Dans la forêt de Schumann, un recueil de pièces pour piano ou L'Oiseau-prophète, hôte imaginaire de la forêt. Dans la tétralogie de Wagner, la forêt des mythes germaniques est le décor de fond de l'oeuvre, où s'aventurera le héros Siegfried.

Saint-Saëns, dans Le carnaval des animaux, consacre une pièce au « coucou au fond des bois » dont le chant mélancolique est confié à la clarinette. Ravel : Daphnis et Chloé est une musique de ballet impressioniste ; dans la scène intitulée Lever du jour l'aube se lève sur une forêt obscure.

Publié le - Mis à jour le 14-10-2015

Recommandations

Je t’accompagne dans
tes révisions du bac