Raconter : la face de la lune dans les contes de différents pays

Que voit-on à la surface de la Lune ? Dans toutes les cultures du monde, les hommes ont remarqué des irrégularités sur la surface de la Lune, et ont cherché à les expliquer de diverses manières...

Contes bohémiens, prussiens, chinois

Chez les Bohémiens de Transylvanie, on raconte qu'un soir, Saint Nicolas marchait dans le noir et le froid. Arrivé à une maison, il frappa à la porte. L'homme qui habitait là n'était pas très généreux. Il donna bien au Saint une assiette de bouillie jaune, mais à peine celui-ci l'eut-il finie qu'il lui demanda de la lui payer au prix fort ! Saint Nicolas n'avait pas beaucoup d'argent et l'homme se mit en colère : « Si tu veux de la bouillie de céréales gratuites, alors tu n'as qu'à aller manger celle-ci, là-haut, il y en a une assiette qui t'y attend ! Mais quant à moi, paye-moi cette assiettée ! » Saint Nicolas ne dit mot, mais en un seul geste, il envoya l'homme si moqueur manger lui-même la bouillie qu'il lui vantait... sur la Lune. On l'y voit encore aujourd'hui.

Une autre légende, bien loin de la Bohême, relie elle aussi la Lune à la nourriture et à la faim. Aux îles Samoa, la Lune se nomme Maina ou Masina. Un soir de famine, une femme travaillait en plein air avec son enfant quand la Lune se leva sous la forme d'une gousse d'arbre à pain, qui est en effet en forme de croissant. Soudain en colère, fatiguée de son travail, la femme apostropha l'astre et lui cria : « Pourquoi ne descends-tu pas jusqu'à nous pour que mon enfant mange de toi ? ». Quand la Lune s'entendit appelée ainsi, elle aussi se mit en colère, et ne fit ni une ni deux : elle enleva la femme, les enfants et leurs outils ! On peut encore les y voir aujourd'hui.

Parfois, ce sont des histoires de couples qui sont rendus responsables de la face grêlée de la Lune. Souvent (comme on l'a vu dans une autre fiche sur ce thème), c'est la faute du Soleil... Ainsi, d'après les anciens Prussiens, le dieu de la Lune, marié à la déesse du Soleil, lui fut infidèle et prit pour maîtresse Vénus ! En punition, Perkounos, le dieu du tonnerre, frappa le visage de la Lune d'un coup de hache dont on peut encore voir la trace...

Dans cette légende prussienne, le Soleil était la femme et la Lune l'homme. Parfois c'est le contraire, dans la légende suivante, d'origine obscure, les relations de couple se mêlent à la nourriture : le Soleil, un homme, avait épousé la Lune. Un jour, il en eut assez que, dans leurs relations, la Lune soit toujours sur lui (on voit encore que le soir et la nuit, la Lune est placée plus haut dans le ciel que le Soleil). Il se fâcha et voulut repousser la Lune. Pour ce faire, il prépara des légumes et les jeta sur la Lune. Celle-ci se mit à pleurer. Mais quand le Soleil s'approcha pour la consoler, plein de regret, alors elle s'enfuit. On voit encore les taches des légumes sur sa face.

Une dernière légende, celle des Chinois. Ils ne voient pas dans la Lune un homme puni de Dieu, comme dans la plus grande partie de l'Europe, mais une très jolie jeune fille, de son nom Tchang-Ngo. Cette beauté but un jour un élixir d'immortalité, et se retrouva envoyée sur la Lune... où elle fut changée en crapaud. La morale de cette histoire semble être qu'on ne peut pas tout avoir, la beauté et l'immortalité ! On peut encore voir le crapaud sur la Lune. Et en septembre, dans toute la Chine, on célèbre la Fête de la Lune, occasion de s'offrir entre amis et de manger ensemble des Gâteaux de Lune (Yué-Ping).
 

Contes indiens, caraïbes

L'histoire suivante a été publiée dans un Dictionnaire Caraïbe-François publié en 1665 à Auxerre par le Révérend Père Breton (à cette époque, on écrivait encore « françois » et non pas « français » !) Les Caraïbes sont les Indiens qui vivaient dans les îles du même nom lors de l'arrivée des Européens, mais ils disparurent quand ceux-ci apportèrent leurs maladies avec eux. Personne de cette culture n'est donc plus là pour raconter cette histoire.

La Lune était un homme. Un soir, il vit du haut du ciel une fille qui dormait et qui lui plut. Il descendit pour lui faire l'amour et lui fit même un enfant. La mère de la jeune fille, mécontente, engagea une amie pour veiller sur celle-ci, et quand la Lune redescendit le mois suivant, l'amie la surprit, et pour la dénoncer et la reconnaître par la suite, lui projeta sur le visage de la couleur noire obtenue avec des plantes. Ce sont ces taches que l'on voit encore.

L'enfant né de cette fille fut nommé Hiali et fut le premier de la nation Caraïbes. Hiali est aussi le nom donné par les Caraïbes à un petit oiseau, guère plus gros que le doigt, qui fabrique sous les feuilles du cotonnier un nid de coton qu'il attache avec de la gomme végétale. C'est justement cet oiseau qui fut désigné pour porter l'enfant à son père, la Lune. Pour remercier l'oiseau, celui-ci lui fit cadeau d'une belle huppe sur la tête et de belles couleurs sur son plumage...

Les ateliers « ciel et espace »

Que vous soyez un centre de loisirs qui souhaite de temps en temps proposer une activité originale, un club qui souhaite proposer aux plus jeunes des rendez-vous réguliers sur le thème de l'astronomie, un enseignant ou un animateur qui souhaite animer un club sur le thème du ciel et de l'espace, être en relation avec d'autres personnes qui conduisent le même type d'activités ou partager des observations, confronter des résultats d'expériences, les @teliers « Ciel et espace » sont conçus pour vous accompagner et vous outiller sur l'amélioration de vos contenus et de vos pratiques.

Vous trouverez dans ce dossier thématique une sélection d'ateliers autour de la lune et regroupés sous trois rubriques : Jouer, Réaliser et Raconter. Tous ces ateliers sont disponibles au téléchargement au format PDF.

Pour plus d'informations sur les @teliers « ciel et espace » (gratuits pour les établissements scolaires) :

Association française d'astronomie (AFA)
17, rue Émile Deutsch de la Meurthe 75014 Paris
Tél. : 01 45 89 81 44
Fax : 01 45 65 08 95
Mail : ateliers@cieletespace.fr
Site : http://ateliers.afanet.fr/

 

Publié le - Mis à jour le 28-01-2015

Recommandations