La posidonie, une plante indispensable à la vie marine

Clin d'œil en Méditerranée

Chargement de la playlist en cours...

 

La posidonie est une des rares plantes à fleurs à pouvoir vivre en mer. Ecosystème emblématique de la Méditerranée, on ne la trouve pas ailleurs. Elle tire d’ailleurs son nom du dieu grec des Océans, Poséidon. Pourquoi cette espèce marine est-elle si importante ? Explications.

La posidonie: une algue ou une plante aquatique ?

Bien qu’elle vive sous l’eau, la posidonie n’est pas une algue mais une plante vivace aquatique à fleurs. En effet, alors que les algues ont des sortes de petits crampons pour se fixer aux rochers, les plantes ont besoin de racines pour s'alimenter. De plus, contrairement aux algues, les posidonies fleurissent mais tous les cinq à dix ans uniquement, et toujours en automne.  Ses fruits ressemblent à de petites olives vertes.

Elle possède des feuilles rubanées, longues de 20 à 110 cm selon les saisons, et larges d'environ 1 cm. Ses feuilles sont regroupées en faisceaux attachés à des tiges rampantes ou dressées, les rhizomes. Quasiment imputrescibles, ceux-ci forment un épais tapis que l'on appelle  la matte ; le fond de la mer s'élève ainsi, selon les zones, de 10 cm à 1 m par siècle. On a d’ailleurs retrouvé une épave romaine du 1er siècle avant notre ère enfouie sous 3 m de matte, dans le golfe de Giens.

La posidonie s'étend des premiers mètres sous la surface et jusqu'à 20 à 40 m de profondeur ; au-delà elle manque de lumière.

L’herbier de posidonie, indispensable à l’écosystème marin

La posidonie forme de vastes prairies ou herbiers, indispensables à l’écosystème marin de Méditerranée. 

Ces prairies sont en effet des lieux uniques pour la reproduction (frayère) et le développement de nombreuses espèces, offrant aux poissons un habitat aux dimensions et à la complexité comparable à celle d'une forêt.

Cet herbier, véritable poumon de la Méditerranée, produit également deux fois plus d'oxygène au m² qu'une forêt (14 litres d'O²/jour/ M²) et piège le CO² au sein des mattes.

Parfois, la mer rejette sur les plages un grand nombre de feuilles mortes appelées banquettes, qui s'accumulent alors en épais tapis disgracieux que les communes font malheureusement disparaître. Pourtant, cet amas de feuilles brunes est une protection naturelle qui aide à lutter contre l'érosion des plages et à stabiliser les dunes. Ces feuilles constituent également une ressource alimentaire précieuse pour bon nombre d’espèces d’animaux marins herbivores.

Les mouvements de la mer ont parfois tendance à lacérer les feuilles mortes et à les regrouper en boules de la taille d'une balle de ping-pong ou de tennis que l'on retrouve fréquemment sur les plages. On appelle ces boules, des pelotes ou aegagropiles.

Pourquoi les herbiers de posidonie sont-ils en danger ?

La posidonie à plus de 60 millions d'années. Les derniers dinosaures ont sans aucun doute mangés ces feuilles rejetées sur les plages. Malheureusement, la posidonie est en danger, et avec elle, toutes les espèces méditerranéennes qui y vivent. Les causes sont multiples : aménagements des littoraux, pollutions marines, concurrence d'espèces invasives, et arrachage fréquent par les ancres ou les engins de pêche. Les rivages de Barcelone, Marseille, Gênes, Naples, Athènes ou Alger, font partie des zones touchées.

Souhaitons que les campagnes de sensibilisation et les mesures de préservation qui se mettent en place ces dernières années, permettent de la sauvegarder encore longtemps!

 

 

 

Réalisateur : Laure Coeroli Fernandez

Producteur : France 3 Corse ViaStella

Auteur : Anne-Laure Gérôme

Diffuseur : France 3 Corse ViaStella

Production : 2018

Diffusion : 2018

Publié le - Mis à jour le 04-10-2019

Recommandations