Comment le Japon se prépare aux séismes

Terre : le compte à rebours a commencé - Les séismes

Chargement de la playlist en cours...

Le Japon face au risque sismique

Au large de Tokyo, le Chikyu, le plus grand navire de forage du monde, va installer un système de surveillance au fond de la mer. Un trou de sonde de 800 m va être prolongé jusqu'à 3 600 m. Sous le sol marin, la plaque philippine plonge sous la plaque eurasienne. Un violent séisme se produit ici de 90 à 150 ans d'intervalles. Mais le calme règne depuis 1854. Les géologues sont unanimes, un séisme est imminent dans la région. Dans la zone de contact des plaques, les niveaux de tension atteignent des records historiques. Une surveillance accrue est nécessaire, mais les forages parviendront au mieux à prévenir les séismes, ils ne pourront jamais les empêcher.

Une politique préventive des risques sismiques

Il n'y a qu'une solution : se préparer. Au Japon, c'est une longue tradition. Des pagodes vieilles de plus 1 300 ans sont sortis indemnes de plusieurs grands tremblements de terre. Leurs structures en bois sont à la merci du feu, mais malgré leur toit lourd et imposant, elles résistent très bien aux tremblements de terre et aux typhons. Ces constructions anciennes absorbent les chocs et atténuent les attaques des séismes et des vents violents. Les différents étages sont empilés sur une colonne centrale. Quand un tremblement de terre se produit, les différents niveaux oscillent indépendamment les uns des autres et l'ensemble reste intact. La Tokyo Skytree a été conçu selon le même principe. Deuxième plus haute tour du monde, elle s'élève à 634 m.

À la pointe de la construction antisismique

La catastrophe de Fukushima a pu le faire oublier, mais le Japon est à la pointe de la construction antisismique. D’immenses installations, comme la gare de Tokyo, ont même été récemment mises aux normes. Des systèmes d'amortissement des secousses ont été installés sur toute sa longueur. Les voies des trains à grande vitesse sont équipées de détecteurs. En cas de séismes, le trafic est immédiatement interrompu. Malgré ces menaces, l'agglomération de Tokyo forme l'aire urbaine la plus peuplé du monde. Plus de 35 millions de personnes y vivent dans des logements souvent étroits, au cœur d'un système parfaitement coordonné. A Kobe, le plus grand simulateur de séisme du monde vérifie la solidité des constructions...

 

Découvrez aussi comment un tremblement de terre sous-marin provoque un tsunami et les solutions technologiques du Japon face aux typhons.

Réalisateur : Stefan Schneider

Producteur : ZDFE / France TV

Production : 2013

Publié le - Mis à jour le 04-10-2018
Je t’accompagne dans
tes révisions du bac