Comment vivent les anacondas ?

Animaux en danger

Chargement de la playlist en cours...

Les anacondas sont-ils venimeux ? 

Bonjour à tous, je parcours la planète pour filmer des animaux étonnants, souvent menacés. Avec l’aide de scientifiques, je cherche à comprendre ce qu’on peut faire pour mieux les protéger.

Aujourd’hui, nous allons au Sud-Ouest du Venezuela, dans d’immenses plaines marécageuses où vit le plus grand serpent au monde, l’anaconda. Nous sommes avec Jesus Rivas, l’un des plus grands spécialistes de ce serpent, et l’un de ses étudiants, Daniel, qui va réaliser ses premières captures.

 Jesus se déplace pieds nus pour mieux sentir les anacondas sous ses pieds.  

Il a installé un GPS sur certains animaux, il peut donc utiliser un émetteur Hautes fréquences pour les localiser.

A la différence d’autres serpents, les anacondas ne sont pas venimeux. Ils n’attaquent pas l’homme, trop grand pour eux.

Jesus Rivas :

"Je l’ai !"

 "Elle ne voit rien." 

"Attends, ne tire pas !" 

"Okay désolé !"

 Ces captures sont essentielles. Elles permettent à Jesus de mesurer la corpulence des animaux et vérifier leur état de santé.

 Chez les anacondas, les femelles sont bien plus grosses que les mâles. Elles peuvent atteindre les 200 kilos et 6 mètres de long. Plus elles sont grosses, plus elles peuvent avoir de petits, jusqu’à 20 bébés, et ainsi s’assurer une descendance.

Jesus Rivas :

"Cette beauté mesure 4 mètres 10 et pèse 50 kilos. La peur qu’elle inspire est largement due à l’ignorance. Vous ne pouvez pas protéger ce que vous n’aimez pas. Et vous n’aimerez pas ce que vous ne comprenez pas. Donc, la première chose à faire pour protéger les animaux et sauver la planète, c’est d’éduquer les gens. Il faut d’abord qu’ils les aiment pour ensuite les protéger."

A l’aide d’une seringue, Jesus injecte de petites billes contenant un émetteur GPS. En suivant les anacondas avec les GPS, Jesus s’est aperçu que les femelles, plus grosses, ne bougent quasiment pas. Ce sont les mâles, plus petits, qui parcourent de plus grandes distances.

Jesus Rivas :

"L’anaconda chasse principalement en embuscade. Il attend que la proie arrive près de lui et l’attrape à la vitesse de l’éclair. Il la tue par constriction. Il s’enroule autour d’elle et serre très fort, surtout au niveau du cœur, provoquant un arrêt cardiaque instantané."

C’est dans l’eau que l’anaconda chasse ses proies ou en jaillissant sur la berge, à la vitesse de l’éclair. Mais comment un anaconda fait-il pour avaler un animal plus gros que lui comme le Capibara ? 

Jesus Rivas :

"D’abord, on voit que la mâchoire du bas n’est pas solidaire. Les mandibules droite et gauche, ici, ne sont pas reliées par un os. Et, quand les dents d’un côté sont enfoncées dans la proie, celles de l’autre côté vont chercher un peu plus loin, par un mouvement alterné, et la proie s’enfonce toujours plus profond dans l’œsophage du serpent."

Il y a une période de l’année sensible pour l’anaconda : la saison des amours. L’accouplement entre le mâle et la femelle peut prendre jusqu’à 4 semaines. La femelle est courtisée par plusieurs mâles qui s’enroulent autour d’elle pour la féconder. Jesus essaie de séparer les mâles de la femelle pour repérer celui que la femelle a choisi et mieux comprendre la raison du choix. Mais les mâles ne l’entendent pas de cette oreille !

Depuis des années, Jesus essaie d’éduquer les gens, leur faire comprendre que les anacondas ne sont pas dangereux pour l’homme et le bétail. Sans lui, le nombre de rongeurs et petits reptiles exploserait, il joue donc un rôle important d’équilibre entre les espèces animales. Aujourd’hui, l’anaconda est menacé par une saison sèche de plus en plus longue, qui le prive des dernières flaques d’eau dont il a absolument besoin pour survivre.

Jesus Rivas :

"J’ai toujours été fasciné par les anacondas. Quand j’étais enfant, je me rappelle aller au zoo observer les serpents sous l’eau, dans les mares à ciel ouvert. Je pouvais à peine les voir mais je pouvais deviner leur silhouette dans l’eau. Je ne suis jamais plus heureux que lorsque je traque des serpents."

Réalisateur : Eric Ellena, Nicolas Bazeille et Paul-Aurélien Combre

Producteur : French Connection Films; France Télévisions; Les productions Megafun; CNRS images

Auteur : Eric Ellena,Nicolas Bazeille, et Guillaume de Ginestel

Production : 2018

Publié le - Mis à jour le 06-12-2018

Recommandations