Premières recherches des Curie sur la radioactivité

Marie Curie cherche un sujet de thèse de doctorat. Son attention est attirée par un phénomène curieux découvert en 1896 par Henri Becquerel : l'uranium émet spontanément des rayons. Il y avait donc lieu de se demander d'où provenait l'énergie dégagée constamment par les composés d'uranium sous forme de radiations. Marie Curie se décide à entreprendre un travail sur ce sujet. En janvier 1898, Pierre et Marie Curie mettent au point un dispositif de mesure du rayonnement. Marie Curie constate que le thorium émet un rayonnement analogue à celui de l'uranium et, avec Pierre Curie qui délaisse ses travaux sur les cristaux, découvre dans la pechblende deux radioéléments beaucoup plus actifs que l'uranium : le polonium et le radium. Les savants se passionnent pour cette intrigante propriété que Marie Curie nomme radioactivité.
Publié le - Mis à jour le 10-07-2014