Jan Van Eyck, une représentation des infinis

La Vierge au Chancelier Rolin (tableau conservé au Musée du Louvre)

En 1435, Jan Van Eyck réussit la prouesse de représenter les deux infinis spatiaux dans un même tableau. La Vierge au chancelier Rolin fourmille de détails minutieusement rendus qui nous font pénétrer dans le règne du tout petit. Quant à l’infiniment grand, c’est l’utilisation de la perspective qui offre au regard du spectateur la possibilité de se plonger dans un paysage sans fin.

Image Contenu

Jan Van Eyck, Vierge au chancelier Rollin, peinture sur bois. Paris, Louvre
Style Renaissance - peinture religieuse , Bruges (Europe du Nord) , 1430

Citations

«L’horizon souligne l’infini
Victor Hugo

«J’éclate tellement dans toute ma création.
Dans l’infime, dans ma créature infime, dans ma servante infime, dans la fourmi infime.
Qui thésaurise petitement comme l’homme.
Comme l’homme infime

Charles Péguy, Madame Gervaise

«Certains objets, quoique de dimensions modestes, ont la capacité de recevoir l'estampille de l'infini.»
Edmund Burke

En partenariat avec Université Paris-Sud 11université paris-sud 11

Paris-Sud est une université pluridisciplinaire à dominante scientifique et de santé

Publié le - Mis à jour le 29-03-2019

Recommandations