Météo aérienne : l’eau et l’électricité

Le simple mouvement d'un avion dans l’atmosphère engendre des phénomènes qui, en l’absence de réaction du pilote, peuvent s’avérer gênants, voire dangereux. Les deux principaux risques sont la condensation -due à la présence de vapeur d’eau dans l’atmosphère- et les interférences radio -dues à l’électricité statique créée grâce aux frottements des microparticules solides présentes dans l’air.
Publié le - Mis à jour le 16-11-2012