Le micro sur scène, quel intérêt pour le chanteur ?

Les folles inventions musicales avec PV NOVA

Chargement de la playlist en cours...

PV Nova raconte l'histoire du microphone. 

Est-ce que vous avez déjà entendu un groupe de rock... dont le chanteur n’a pas de micro ?

Ah ben oui, de nos jours ça paraît évident qu’un chanteur a un micro. Mais vous allez voir, ça n’a pas toujours été le cas. Pas du tout, même. Générique !

Depuis toujours, réussir à se faire entendre quand on chante en public, c’est la galère. Alors soit on chantait devant pas beaucoup de monde, et ça allait, soit on chantait dans des théâtres, devant beaucoup de public, et ça obligeait à utiliser des techniques vocales propres à l’opéra qu’on appelle le chant lyrique.

Voilà, c’est joli mais pas hyper naturel. Et ça, ça a duré jusqu’à l’invention… du micro ! 1877, Emile Berliner crée le premier microphone. Le principe est révolutionnaire : transformer le signal sonore c’est-à-dire la voix du chanteur en un signal électrique c’est-à-dire... en électricité. Ensuite ce signal électrique, on l’envoie vers un haut-parleur. Le haut-parleur, c’est une membrane qui bouge en fonction du signal électrique qu’elle reçoit, et qui va recréer le son.

Vous la voyez bouger la membrane qui bouge ? Ca décoiffe !

Quand je chante dans un micro, je crée du son qui est transformé en signal électrique qui est ensuite retransformé en son par le haut-parleur. Et ce qui est pratique, c’est que le haut-parleur permet d’amplifier, d’augmenter le volume. Et ça c’est génial !

Et là vous vous dites :  “Ah ben voilà ! Les chanteurs ont enfin pu utiliser un micro sur scène, c’est une bonne nouvelle !”

Eh bien… pas du tout. Dans les années 1900, on se sert du micro pour enregistrer en studio, mais personne ne l’utilise sur scène. Personne. Et puis en 1936, y a un chanteur assez connu en France, qui s’appelle Jean Sablon et qui en a un peu marre… Il a une idée de fou, il décide... d'utiliser un micro sur scène. Ca paraît évident mais à l'époque pas du tout, il provoque un vrai scandale. Pour le public, on n'a pas besoin d'un micro quand on a de la voix. 

Dans les années 1950, utiliser un micro pour un chanteur sur scène devient une évidence. Le micro permet maintenant beaucoup de subtilité, il est devenu bien pratique car on peut varier le volume mais aussi y ajouter d'effets, en direct, pendant les concerts.

Réalisateur : Nicolas Beguet

Producteur : France Télévisions; Goldenia studios

Auteur : Benjamin Valière; PV NOVA

Production : 2018

Publié le - Mis à jour le 11-06-2019

Recommandations