Deux platines vinyles et Hip-hop, c’est parti

Les folles inventions musicales avec PV NOVA

Chargement de la playlist en cours...

PV Nova raconte l'histoire du hip-hop.

Comment est né le hip-hop ? 

Est-ce que vous avez déjà  vu un DJ mixer ? Mais… sans platines ? Un vrai DJ comme ceux qui ont inventé le mouvement Hip-Hop bon, je vous explique. 

On est en 1973, dans le Bronx à New York. A l’époque, c’est un quartier pauvre, avec beaucoup d’Afro-américains et de latinos, un quartier avec beaucoup de violence, où les jeunes sont souvent sans emploi et se réfugient dans la musique, notamment le funk et le disco.

Et un jour, Clive Campbell ... qui préfère se faire appeler DJ Kool Herc, parce que c’est plus cool. Et sans doute plus Herc aussi, je sais pas....décide d’organiser la première Block Party. Une Block Party, littéralement, c’est une fête de quartier.

Pour diffuser de la musique, les DJ utilisent une platine, sur laquelle ils passent des vinyles. Sauf que ce jour-là, Kool Herc a une idée de génie : utiliser deux platines. L’énorme avantage, c’est que ça évite qu’il y ait un gros blanc à la fin de chaque morceau. 

En alternant entre les deux platines, le DJ peut diffuser de la musique non-stop, et même mixer deux titres ensemble. Et alors Le moment que le public préfère, c’est quand il y a un break. Un break, c’est un solo de batterie au milieu d’un morceau. 

Comme c’est un passage exclusivement rythmique, les gens qui dansent sont à fond, ils donnent tout ce qu’ils ont, mais euh… pendant dix secondes, parce que généralement sur un morceau c’est le temps que dure le solo de batterie. Alors Dj Kool Herc a encore une idée de génie, et pour ça il s’inspire d’une découverte faite par un ado dans sa chambre. Je demande une reconstitution des faits !

Excellent reconstitution d’une anecdote a priori authentique. Et oui, le mec qui a inventé le scratch s’appelait vraiment Theodore.  

Dj Kool Herc va reprendre ce principe de bloquer le vinyle et de le faire repartir en arrière pour rallonger artificiellement la durée des breaks de batterie. Dès qu’il arrive au bout, hop, il bascule sur la deuxième platine, sur laquelle il a mis le même disque, et il remet le break de la première platine au début. Ca crée un break potentiellement infini et les danseurs se retrouvent enfin à pouvoir développer leurs mouvements. Et cette danse spécifique qui se développe durant les breaks prend le nom de… breakdance.

Et voilà comment est né le breakdance, le mix, le scratch, bref tout ce qui fait le hip-hop, et qui a ensuite donné naissance au rap. Mais ça… c’est pour une prochaine fois ! 

Réalisateur : Nicolas Beguet

Producteur : France Télévisions; Goldenia studios

Auteur : Benjamin Valière; PV NOVA

Production : 2018

Publié le - Mis à jour le 18-02-2019

Recommandations

Je t’accompagne dans
tes révisions du bac