Identifier les bons interlocuteurs des classes à projet artistique et culturel

Selon les chiffres du ministère, près de 55 000 écoliers, collégiens et lycéens sont actuellement inscrits dans des classes à projet artistique et culturel tournées vers la musique. Comment monter un dossier ? A quels partenaires s’adresser ? Conseils...

Mises en place à la rentrée 2001 à l'école primaire, au collège et au lycée professionnel, les classes à projet artistique et culturel doivent, quelle que soit la forme qu'elles revêtent (création d'une chorale ou d'un orchestre, organisation d'un concert, réalisation de documents audio ou vidéo...), constituer une étape marquante dans la scolarité des élèves.

Identifier les bons interlocuteurs

Inscrites dans le projet d'école ou d'établissement, ces classes à projet artistique et culturel s'appuient sur des plans académiques et départementaux pour les arts et la culture. L'enseignant porteur du projet commencera donc par identifier les interlocuteurs qui lui permettront de mener à bien son initiative. Concrètement, les renseignements administratifs, financiers ou pédagogiques nécessaires (comme le déroulement de la procédure ou les aides dont ils peuvent bénéficier de la part de l'Éducation nationale) lui seront fournis par les référents extérieurs à son établissement*. En interne, il élaborera le projet en liaison permanente avec ses collègues des autres disciplines et son chef d'établissement.

Trouver des partenaires

Etape suivante, l'identification des partenaires extérieurs. Institutionnels (mairie, communauté de communes, conseil général ou régional...) ou privés (banques, entreprises, associations, chambres consulaires...), ils peuvent apporter un soutien matériel et/ou financier.

Le projet musical donne également l'occasion d'ouvrir la classe sur l'extérieur et d'y faire intervenir — entre huit et quinze heures sur l'année — des artistes, musicologues, metteurs en scène... Pas question cependant de les choisir au hasard. Leur liste est dressée conjointement par les rectorats et les directions régionales des affaires culturelles et validée au cas par cas.

Au nombre d'une dizaine au moins par département, ils sont sélectionnés parmi les personnels de l'Education nationale et de la culture, ainsi que parmi les acteurs de la société civile reconnus pour leurs compétences.

*Les coordonnées des référents extérieurs sont disponibles sur les sites Internet des différentes académies

Publié le - Mis à jour le 17-04-2019

Recommandations