La défense des châteaux forts

C'est pas sorcier - Un chateau très très fort

Chargement de la playlist en cours...

Les systèmes de défense d'un château fort

Fred et Jamy se trouvent plongés au cœur du Moyen Âge pour nous expliquer comment se protéger dans son château fort en cas d'attaque. Le premier réflexe est de faire rentrer les paysans et leurs animaux à l'intérieur, dans la basse-cour. Puis lever le pont-levis très rapidement. Si, au début, on utilisait le système de la poulie, on a vite inventé le pont-levis à flèche, technique plus rapide et nécessitant moins d'hommes. Si d'aventure, l'ennemi réussit à entrer, il se retrouve dans le « couloir de la mort » avec une succession de portes et de herses qui le ralentissent ou le bloquent. L'assommoir se met alors en place : du haut des murs, on jette des pierres sur l'ennemi. Quand les pierres ne suffisent plus, d'autres moyens sont utlisés pour piéger et tuer l'ennemi : la chaux vive, du sable brûlant, et en ultime recours, de l'huile bouillante, car beaucoup trop précieux au Moyen Âge. 

Les fortifications

Puis Jamy explique les différents systèmes de fortifications mis en place pour empêcher l'ennemi d'atteindre le donjon. Il faut d'abord franchir les remparts pour entrer dans la basse-cour, puis on trouve d'autres niveaux de fortifications, comme la barbacane ou la courtine, une muraille reliant des tours et qui protège le donjon.

Au début du Moyen Âge, le canon n'existe pas encore, alors pour attaquer ou chasser l'ennemi, on utilise alors la bricole, une machine qui projette des boulets de 50 kilos jusqu'à 50 mètres.

 

Découvrez aussi la vie des seigneurs au château.

Réalisateur : Franck Chaudemanche

Producteur : Riff International Production / France 3

Publié le - Mis à jour le 14-05-2019

Recommandations