L'enfance de Gengis Khan, vivre ensemble ou mourir seul

Points de repères - Gengis Khan, l'empire des steppes

Chargement de la playlist en cours...

Mongolie, fin du XIIe siècle. Temüdjin, jeune enfant,  vient de perdre son père, Yesügei, empoisonné par un clan rival. Vivant, son père était un guerrier réputé et le chef mongol le plus important. Mort, il n’est plus rien, sa famille non plus. Sa femme et ses sept enfants sont livrés à eux-mêmes, abandonnés par le reste du clan au milieu des steppes, battues par le vent. Ils sont voués à une mort certaine. Temüdjin n’a que 9 ans. Son nom signifie : celui qui bat l’acier. Le pays est dur et les habitants le sont plus encore. 

La Mongolie présente des conditions de vie extrêmes. Coincés entre le cercle polaire au Nord et le désert de Gobi au Sud, il fait – 40° l’hiver et + 38° l’été.
Les nomades se sont adaptés à ces rudes conditions, ils se déplacent sans cesse avec leurs troupeaux au fil des saisons, ils savent parfaitement tirer profit de la nature pourtant hostile. Dans de telles conditions climatiques, le clan est fondamental : un homme seul n’est rien. Un clan uni peut affronter n’importe quel hiver.  Comment faire quand on est une femme seule avec sept enfants, sans troupeau, au milieu d’un territoire infesté de loups, au bord du gouffre.

La mère de Temüdjin fait preuve d’une force de caractère incroyable et refuse la mort. La famille se nourrit de baies sauvages, de racines et de rares poissons. Tout le monde travaille à la survie du groupe… Presque tout le monde !
L’un des frères de Temüdjin s’accapare de force le produit de la pêche : la famille est en danger ! Temüdjin ne peut le tolérer : il faut choisir, vivre ensemble ou mourir seul.

Réalisateur : Pierre Lergenmüller

Producteur : MAD Films, Triarii Prod, Les Films de la Butte, Arte GEIE

Auteur : Pierre Lergenmüller

Production : 2016

Publié le - Mis à jour le 04-05-2018

Recommandations

Je t’accompagne dans
tes révisions du bac