Les grandes dynasties royales au Moyen Âge

Pendant la longue période de 1000 ans que recouvre le Moyen Âge, les grandes dynasties régnant sur des royaumes ou des empires ont modelé l’histoire, aussi bien en Occident, en Orient qu’en Extrême-Orient.

Image Contenu
L’Aigle à deux têtes, emblème de l’empire Byzantin,
avec le sympilema (chiffrement dynastique) des paléologues.
Peinture murale d’une église du XIVe siècle © DR

En Occident

En Europe occidentale (les territoires couvrant l’Ouest de l’Europe), après la chute de l’Empire romain d’Occident en 476, les rois barbares implantent une nouvelle forme de pouvoir où l’élection (mode propre à l‘Empire romain) ne reste en vigueur que de manière théorique, le pouvoir se transmettant dans les faits au sein d'une même famille qui forme une dynastie. Ce mode de transmission caractérise les monarchies féodales (ou les « empires » féodaux comme le Saint Empire germanique) qui régneront tout au long du Moyen Âge, en composant avec les princes, les seigneurs et l’Eglise.

 

En Extrême-Orient

Les lignées dynastiques valent à l’époque aussi bien pour les royaumes que pour les empires. Ainsi en est-il des dynasties de l’empire chinois en Extrême-Orient. Après la dynastie des Tang qui règne pendant près de 300 ans, la dynastie Song débute à l’aube de l’an mille pour perdre de son influence dès le XIIe siècle dans les divisions de l’empire chinois et la puissance exercée par les Mongols sur toute la sphère asiatique. Le règne de la dynastie Ming débute en 1328 et ne s’achèvera qu’en 1644.

 

Image Contenu
Statue d’Al-Mânsur (le victorieux) à Calatañazor (ville espagnole, en Castille). 2010 © Islami

En Orient

Héritier de l’empire romain en Orient, l’Empire byzantin s’étend du IVe siècle à 1453 et voit se succéder de nombreuses dynasties à partir de la fin du règne de Justinien au VIe siècle. Avec pour capitale Constantinople (l’Istanbul d’aujourd’hui) son influence va s’étirer jusque dans les Balkans et la péninsule italienne. Il atteint son apogée sous la dynastie macédonienne (867 – 1057) lorsque Basile II annexa l’Etat bulgare dans le bassin du bas-Danube en 1018.
Les plus grandes dynasties de la civilisation arabo-musulmane s’épanouissent au Moyen Âge. Celle des Omeyyades, la dynastie de califes originaires de la tribu de Quraych qui domina La Mecque au temps de Mahomet, gouverne le monde musulman de 661 à 750. A partir de leur capitale, Damas (Syrie) les Omeyyades se sont étendus de l’Indus jusqu’à la péninsule ibérique. A l'issue d'une véritable révolution menée contre les Omeyyades, une dynastie de califes sunnites arabes, les Abbassides, descendants d’Al-Abbâs, oncle de Mahomet, prend le pouvoir, le déplace vers l’Irak et le tiendra jusqu’au XIIIe siècle lorsque les Mongols détruisent la grande capitale Bagdad. La dynastie abbasside a engendré d’illustres califes comme Al-Mânsur, Al-Ma’mūn ou le légendaire Harun ar-Rachid, qui ont porté la civilisation arabo-musulmane à son apogée.

 
Pour en savoir plus, découvrez nos dossiers sur le système féodal et sur l'islam et civilisation arabo-musulmane.
Publié le - Mis à jour le 09-05-2018

Recommandations

Je t’accompagne dans
tes révisions du bac