Le pouvoir de la dynastie carolingienne

Le trait d'union entre les dynasties mérovingienne et carolingienne est l'Eglise de Rome. Déjà sous les Mérovingiens, la fonction royale participe du sacré et le clergé est un maillon de la société qui se christianise : essor des écoles cléricales, responsabilité civile et pouvoir d'administration des évêques.

Image Contenu
Couronnement de Charlemagne.
Illustration XIVe siècle dans
Grandes Chroniques de France de Charles V © BnF

Pépin le Bref, premier roi carolingien

Devenu maire du palais en 741, Pépin le Bref mit plus de dix ans pour passer de roi de fait à roi de plein droit. Après avoir éloigné Childéric III dans un couvent et s’être fait reconnaître roi par une assemblée de nobles à Soissons en 751, il se fait sacré roi par le pape Etienne II à Rome en 754. Intérêts bien compris : le pape trouve en Pépin un appui face à l’impuissance de l’Empire byzantin (chrétien) à freiner l’avancée des Lombards sur Rome.

Charlemagne, l'empereur d’Occident

A la mort de Pépin en 768, premier roi sacré de France, le royaume est partagé entre ses deux fils : Carloman meurt en 771, Charlemagne devient seul roi des Francs. Avec Charlemagne qui règnera jusqu’en 814, le royaume connaît sa plus grande expansion  — toute la Gaule sauf la Bretagne, la majeure partie de la Germanie, de l'Italie et de l'Espagne — et des réformes majeures (promotion de cadres du clergé et de laïcs dans la conduite des affaires, légifération avec les capitulaires émises par la chancellerie du palais, promotion de l’école, etc.). Charlemagne est celui qui accompagna la papauté dans son devenir de puissance terrestre autonome et phare du monde chrétien à partir de Rome : en vainquant les Lombards, en la dotant d’un patrimoine dit de Saint-Pierre. En retour, le pape Léon III le sacre empereur d’Occident, en 800, signifiant par là que l’empire Byzantin (l’empire d’Orient) n’a plus à avoir de prétentions sur les territoires occidentaux.

Le traité de Verdun

Le seul fils survivant de Charlemagne, Louis le Pieux, lui succède en 814. En 843, par le traité de Verdun, l’empire est divisé entre ses trois fils : Louis Ier le Germanique (territoires à l’Est du Rhin), Charles II le Chauve (territoires de la Francie occidentale) et Lothaire (la Lotharingie, entre les deux territoires précédents). La Gaule est appelée pour la première fois Francie occidentale, c’est là que se relance le royaume des Francs.

Invasions normandes (les Vikings), incursions arabes par la Méditerranée, arrivée des Magyars à l’Est... l’Europe est dans la tourmente. Les descendants de Charles le Chauve se succèdent au pouvoir, souvent pour des règnes courts. Le dernier roi carolingien, Louis V, reste à peine un an au pouvoir. Il meurt accidentellement au cours d’une chasse en 987. A l’approche du millénaire, une nouvelle dynastie s’apprête à régner, les Capétiens.

 

Pour en savoir plus, découvrez Comment s'est faite la France ? et une carte interactive retraçant les principaux évènements du Moyen Âge.
Reconstituez l'histoire du royaume des Francs grâce à des jeux de bouche-trous et de devinettes.
Publié le - Mis à jour le 11-05-2018

Recommandations

Je t’accompagne dans
tes révisions du bac