La hiérarchie nobiliaire au Moyen Âge

A l’origine, le titre de noblesse correspond à l’exercice de fonctions d’autorités — militaires ou judiciaires — déléguées par le souverain sur une population (par exemple le duc de Normandie). A partir du XIIe siècle, il devient attaché au territoire sur lequel s’exerce ces fonctions (par exemple le comté de Provence).

Ce n’est qu’après le Moyen Âge et l’unification du royaume de France, que les titres de noblesse commencent à perdre le lien avec les charges qui y sont attribuées et deviennent des titres rattachés à des terres ou des faveurs accordées par le roi.

  • Duc. Le titre de duc est apparu à l’époque franque : il est alors une sorte de grand gouverneur général, avec pouvoirs militaires et judiciaires détenus de par le roi sur plusieurs comtés. Eudes, duc d’Aquitaine, fut le premier à ériger son duché en principauté héréditaire au VIe siècle, une pratique généralisée au Xe siècle.
  • Marquis. Le titre de marquis est octroyé, à l’époque carolingienne et pendant le Haut Moyen Âge, à un comte sur une région frontalière (dite marche ou marquisat) pour exercer un commandement militaire comprenant le pouvoir de lever le contingent de l’armée sans en avoir reçu l’ordre du souverain.
  • Comte. Sous les Mérovingiens, les comtes sont de grands administrateurs exerçant des fonctions fiscales, militaires et judiciaires, à l’exemple des maires de palais. Ils se voient attribuer la gestion de cités, appelées pagi, sortes de juridictions administratives. Cette fonction devient héréditaire sous les Carolingiens et les pagi des comtés autonomes. A la fin du IXe siècle, mis à part le titre particulier de duc, le titre de comte devient le plus haut titre de la noblesse.
  • Vicomte. Assurant d’abord une fonction personnelle d’officier au service d’un duc ou d’un comte, le vicomte s’affranchit de l’autorité comtale à partir du Xe siècle, et devient seigneur d’une terre titrée « vicomté ».
  • Baron. Au début du Moyen Âge, le titre de baron est un terme générique, désignant les membres de l’aristocratie tenant directement leur fief du roi. Les fiefs se trouvant dans les comtés ont pris le nom de baronnie et ce n’est qu’à partir du XIIe siècle que les seigneurs des baronnies ont porté le titre de baron.

 

Pour en savoir plus, découvrez nos dossiers sur le système féodal et la vie quotidienne au Moyen Âge.
Publié le - Mis à jour le 11-05-2018

Recommandations

Je t’accompagne dans
tes révisions du bac