Chargement de la playlist en cours...

Les vieux miséreux attendent, en battant la semelle, qu’un patron les embauche.
Ils attendent et frissonnent, les mains dans les poches,
Ils ne se parlent pas entre eux car ils ne se connaissent pas.
Parfois l’un d’eux murmure Nom de Dieu tout bas.

Les fiacres, en roulant près du trottoir, les éclaboussent.
Les passants en pardessus, sans les voir, les repoussent.
La pluie souvent les mouille jusqu’aux os.
Ils relèvent le col de la veste, courbent un peu plus le dos,
Disent Sacré bon Dieu de bon Dieu et toussent.

Ça durera jusqu’au jour où dans l’hôpital
Ils cracheront le reste de la vie en noir en pensant « Ça y est jusqu’à la gauche »
Ils pleureront peut-être comme un petit gosse qui a mal
Et crèveront en murmurant : C’est-y l’bon Dieu qui m’embauche ?

 

Ce court-métrage fait partie de la collection « En sortant de l'école » qui rend hommage à Guillaume Apollinaire.

Producteur : Tant mieux Prod, Bayard Jeunesse Animation

Production : 2016

Publié le - Mis à jour le 26-12-2018

Recommandations