Jules Verne : Vingt mille lieues sous les mers, une fabuleuse odyssée sous-marine

À bord de leur luxueuse prison mobile, Aronnax, Conseil et Ned Land vivent une année d’odyssée, plus brève dans la durée que les errances d’Ulysse – dix mois au lieu de dix ans – mais plus ample dans son parcours : le Nautilus accomplit un vaste tour de la Terre par la mer, depuis le large des côtes japonaises jusqu’aux parages des îles Féroé, après une traversée du Pacifique, de l’océan Indien, de la Méditerranée, le franchissement du détroit de Gibraltar, la descente vers l’Antarctique et la remontée de l’Atlantique vers l’estuaire de l’Amazone puis la mer des Antilles. Dix mois de vagabondages aquatiques durant lesquels nous découvrons, à travers le regard émerveillé des personnages, les splendeurs d’un monde secret, quasi vierge. À leurs côtés, nous allons chasser en scaphandre dans les forêts sous-marines de l’île Crespo. Nous suivons le beau convoi funéraire d’un homme de l’équipage, enterré dans un cimetière de corail. Nous assistons à une éruption volcanique au fond des eaux. Le récit nous propose de multiples rendez-vous avec la légende et l’histoire : il nous conduit près des ruines englouties de la mythique Atlantide, continent disparu ; à Vanikoro, sur les lieux du naufrage de l’expédition La Pérouse (fin xviiie siècle) ; parmi les épaves de galions chargés de trésors et de lingots au fond de la baie de Vigo…

Image ContenuGravure tirée du roman de Jules Verne Vingt Mille Lieues sous les mers (édition illustrée, 16 novembre 1871

Parfois, ce sont des combats épiques auxquels nous assistons, comme lorsque le sous-marin attaque une troupe de cachalots qui menaçaient de paisibles baleines, ou lorsqu’un calmar géant saisit dans ses tentacules le Nautilus. D’autres épisodes sont des propositions géographiques et touristiques extravagantes : ainsi, nous franchissons un tunnel marin, connu du seul Nemo, reliant mer Rouge et Méditerranée, quelques mois avant que le canal de Suez ne soit définitivement percé. De la même façon, nous disparaissons sous les glaces bordant le continent antarctique pour refaire surface près du pôle Sud, alors jamais atteint par l’homme ; là, Nemo plante un drapeau noir avec son initiale en broderie d’or.

En partenariat avec L'éléphantl'éléphant

l'éléphant est une nouvelle revue de culture générale qui paraît tous les trimestres. Elle traite à la fois de sujets de culture générale « classique » (sans lien avec une actualité) et de thèmes qui font écho à un événement contemporain.

Publié le - Mis à jour le 10-02-2016

Recommandations

Je t’accompagne dans
tes révisions du bac