Monter la couleur

Quand on place toutes vos couvertures, côte à côte, on distingue une évolution chromatique : des bleus/verts aux jaunes/orangés (une couverture est blanche – L’Ogrionne – , une autre noire – Papa !). Question de goût, d’évolution, d’alternance ?

J’aime bien le bleu mais il paraît qu’avec une couverture bleue ou verte le bouquin se vend moins bien. Fin stratège, je suis passé alors aux couleurs chaudes.

Image Contenul'arbre à bois, l'Ecole des loisirs, 1999, photo © Philippe Corentin

Vos couleurs pastel ne cèdent pas aux tendances actuelles dans les albums pour enfants. Pourquoi ce choix : contraintes techniques, vision passéiste, objectif éducatif ?

Les aplats, la gouache ce n’est pas mon truc, je trouve ça ardu et trop brutal. J’utilise surtout l’encre et l’aquarelle et procède par dégradés (quand on lui demande si c’est pour créer des effets nuancés, ne rien imposer au lecteur, le laisser imaginer… il répond, quelque peu moqueur « oui, oui si on veut, pourquoi pas… », peu réceptif aux « exégistes », comme il dit). À coups de pinceau et de buvard j’atténue ensuite certaines couleurs ou j’en remonte d’autres. (il rit et répète « je remonte les couleurs8 »). Oui, c’est un choix esthétique, si vous voulez… mais surtout une contrainte technique. Autodidacte, je n’ai pas beaucoup de technique, alors je tâtonne. Artisan tatillon, je me complique la vie mais le résultat me plaît bien. Je suis un de ceux, de moins en moins nombreux, qui travaillent à la main, sans ordinateur. Si je suis peut-être original, c’est que je ne sais pas faire autrement. Qui plus est j’ai un gros défaut qui n’arrange pas les choses, je suis un fignoleur maladif. Je n’en finis pas de finir mes dessins. Mais je m’améliore, il m’arrive de laisser des repentirs, des traces de pinceau… Ça va mieux.

8. Allusion à l’expression argotique « monter les couleurs » signifiant mentir, arnaquer, mystifier : « Je lui ai monté une couleur et il a grimpé. » ?

retrouvez l'article complet dans le n°266 de La Revue des livres pour enfants, septembre 2012 (BnF/Centre national de la littérature pour la jeunesse-La Joie par les livres)

 

En partenariat avec Le Centre national de la littérature pour la jeunesse - La Joie par les livresle centre national de la littérature pour la jeunesse - la joie par les livres

le centre national de la littérature pour la jeunesse - la joie par les livres est un service du département littérature et art de la bibliothèque nationale de france, spécialisé dans le repérage et la promotion d'une littérature jeunesse de qualité.

Publié le - Mis à jour le 20-11-2012

Recommandations

Je t’accompagne dans
tes révisions du bac