Qu'est-ce qu'il s'est passé à Oradour-sur-Glane ?

1 jour, 1 question

Chargement de la playlist en cours...

Le 6 juin 1944, les troupes alliées de la France débarquent en Normandie. Le 10 juin, la 2e division SS « Das Reich », une troupe totalement dévouée à son chef Hitler, quitte le centre de la France pour aller combattre les Alliés.

Sur sa route, la troupe de soldats allemands s'arrête dans le village d'Oradour-sur-Glane, près de Limoges.

Ces soldats nazis regroupent les habitants dans 6 lieux. Les enfants et les femmes sont rassemblés dans l'église. Ils fusillent tous les hommes ; dans l'église, ils installent des caisses de gaz asphyxiant qui explosent. L'église s'enflamme, les enfants et les femmes qui sont à l'intérieur meurent ; les cloches de l'église fondent et s'écrasent sur le sol. Une femme réussit à s'échapper. Grâce à elle, nous connaissons la manière dont le massacre s'est déroulé : 642 personnes sont mortes. Cette action était guidée par une haine absolue. À la fin de la guerre, quelques responsables seront condamnés.

Aujourd'hui on a conservé ce village tel qu'il est resté le 10 juin 1944. C'est devenu un monument historique et un symbole de l'horreur de la Seconde Guerre mondiale. C'est un symbole que la France partage avec les Allemands : c'est important pour se réconcilier de reconnaître ce qui s'est passé. Le 4 septembre 2013, les présidents français et allemands étaient à Oradour-sur-Glane. Devant les ruines, ils ont redit que nos 2 pays ne voulaient plus jamais voir une telle barbarie.

Réalisateur : Jacques Azam

Producteur : Milan Presse, France Télévisions

Publié le - Mis à jour le 07-06-2019

Recommandations