Mutation des sociétés et de la population active en France depuis le XIXe siècle

Les Bons Profs - Géographie 1ère

Chargement de la playlist en cours...

DYNAMIQUES TERRITORIALES DE LA FRANCE CONTEMPORAINE

Qu'est-ce que la population active ? Dans une société, c'est l'ensemble de la population qui travaille ou qui est à la recherche d'un emploi.

I. Une société qui entre progressivement dans l'âge industriel

A. Un monde encore rural…

La France est un pays de tradition rurale pour différentes raisons : son territoire est vaste, fertile et il dispose d'un climat favorable. A cela s'ajoute l'organisation politique de la France : la féodalité est un système qui a structuré une société rurale dans les campagnes.

En 1980, il y a encore la moitié de la population active en France travaille dans le monde rural.

B. …qui se transforme

La légalité républicaine pénètre dans les campagnes : on élit les maires de toutes les communes à partir de 1884 et les lois scolaires de Jules Ferry ont tendance à homogénéiser et à moderniser le pays.

Les campagnes subissent le contre-coup des débuts de la Révolution industrielle : le travail agricole se modernise et se mécanise. Elles vont également dégager de la main d'œuvre pour d'autres secteurs, c'est l'exode rural, les paysans sans travail gagnent les villes pour travailler dans l'industrie.

C. L'affirmation du monde ouvrier à la fin du XIXe siècle

Cette affirmation se fait dans certains secteurs : mines, sidérurgie. Et dans certaines régions : le Nord et l'Est deviennent de grandes régions industrielles.

A cette époque, les conditions de travail du monde ouvrier sont très dures, on travaille dans des secteurs dangereux (mines) mais l'action syndicale, permise à partir des années 1880, permet d'obtenir des améliorations :

  • 1919 : le parlement vote la journée de 8h (vieille revendication du monde ouvrier).
  • 1936 : époque du Front Populaire, des grandes grèves du printemps et de nouveaux acquis sociaux obtenus par les travailleurs. 1936 correspond aussi à un moment où la population active est divisée en trois tiers : un tiers dans l'agriculture (secteur primaire), un tiers dans l'industrie (secteur secondaire) et un tiers dans les services (secteur tertiaire) amené à se développer pendant les Trente Glorieuses.

II. La population active pendant les Trente Glorieuses

A. Le poids de l'industrie

Dans les années 1970, on atteint jusqu'à 40 % de la population active travaillant dans l'industrie. C'est à ce moment-là qu'il commence à y avoir une critique et une insatisfaction du travail industriel : travail à la chaîne, déqualifié dont on dit qu'il est aliénant.

B. La tertiarisation de l'emploi

Développement des services, du commerce, de la fonction publique, des services aux entreprises. Ce secteur augmente grâce aux gains de productivitéréalisés dans les deux autres secteurs et qui dégagent de la main d'œuvre disponible pour les services.

Cette tertiarisation de l'emploi s'accompagne d'une féminisation de l'emploi : les femmes deviennent une composante importante de la population active.

On note aussi une augmentation de la qualification des employés, les études durent plus longtemps.

C. L'âge d'or du plein emploi

Les Trente Glorieuses apparaissent comme une période dorée car c'est une période de plein emploi.Compte tenu des besoins très importants pour la reconstruction et la modernisation de la France et compte tenu du fait que les effets du baby-boom ne se font pas encore ressentir en terme de personnes employables, il y a très peu de chômage à cette époque qui se termine dans les années 1970.

III. Les transformations de la population active confrontée au chômage et à la mondialisation

Où en sommes-nous aujourd'hui ? Il faut prendre en compte deux éléments :

- la mondialisation : la mise en concurrence des économies et les délocalisations opérées font perdre des emplois aux pays développés en général, et à la France en particulier.

- le chômage est devenu un problème incompressible : en une quarantaine d'années on est passé de 1 million à plus de 3 millions de chômeurs en France. La nature de l'emploi a changé, elle aussi : ce ne sont plus des emplois garantis comme du temps des Trente Glorieuses mais des emploi plus précaires, à durée déterminée ou à mi-temps.

La transformation des trois grands secteurs se poursuit :

- Le secteur agricole est devenu résiduel avec 3 ou 4 % maximum de la population active.

- Le secteur industriel a perdu énormément d'effectifs depuis les années 1970, aujourd'hui il représente environ 15 % de la population active.

- Le secteur tertiaire : domination écrasante avec plus de 80 % de la population active.

Réalisateur : Les Bons Profs

Producteur : Les Bons Profs

Production : 2016

Publié le - Mis à jour le 09-10-2019

Recommandations