Croissance et mondialisation

Les Bons Profs - Géographie 1ère

Chargement de la playlist en cours...

DYNAMIQUES TERRITORIALES DE LA FRANCE CONTEMPORAINE

I. Qu’est-ce que la croissance ?

A. Un phénomène nouveau

Au XIXe siècle, la croissance économique est un phénomène nouveau. Les sociétés précédentes n’ont pas connu la croissance : les sociétés agraires rurales ou marchandes produisent de la richesse mais pas véritablement de la croissance. Car la croissance est l’augmentation annuelle de la richesse d’un État, calculée en pourcentage. Cela peut s’exprimer dans l’augmentation du Produit Intérieur Brut (PIB) ou du Produit National Brut (PNB).

B. Causes ?

La croissance est d’abord due à une révolution technique. A la fin du XVIIIe, c’est l’invention de la machine à vapeur, ensuite appliquée aux transports (développement du chemin de fer, du transport maritime).

A la fin du XIXe siècle vient l’exploitation du pétrole et l’utilisation de l’électricité.

Les pays d’Europe et d’Amérique du Nord adoptent et développent le capitalisme libéral, système qui favorise la propriété privée et la recherche du profit. Ce capitalisme libéral est tempéré par un certain protectionnisme : les États se protègent des marchandises extérieures à l’aide de barrières douanières.

Il faut aussi citer les nouvelles méthodes de production qui apparaissent à la fin du XIXe siècle. A partir des années 1880 se répand le taylorisme, qui repose principalement sur le travail à la chaîne. Cela permet de gagner du temps sur la fabrication des produits industriels et d’augmenter la productivité.

C. Conséquences ?

Il y a une augmentation de la production de biens industriels : productions minière, sidérurgique et textile, puis plus tardivement production de biens de consommation courante. Cette industrialisation a également des conséquences sur le monde agricole puisque les campagnes vont être mécanisées(moissonneuse batteuse, tracteur). Il y a donc moins besoin de main d’œuvre. De cela résulte l’exode rural, c’est-à-dire le départ des paysans n’ayant plus d’emploi dans les campagnes qui vont grossir les rangs du monde ouvrier dans les usines. A cela s’ajoute les débuts de la consommation de masse. Elle est encore timide au XIXe siècle et concerne essentiellement les classes aisées, mais elle est appelée à se développer.

II. Une croissance qui connaît des phases

A. Les Révolutions industrielles

Elles sont les premiers moments d’affirmation de la croissance. La première Révolution industrielle éclot au tout début du XIXe, et la deuxième à la fin du XIXesiècle. Cette croissance n’est que d’environ 3 % par an mais c’est un progrès par rapport à l’absence de croissance des siècles précédents.

B. Les Trente Glorieuses (1945-1973)

La période des Trente Glorieuses est celle qui suit la Seconde Guerre mondiale. Pour les pays développés à économie de marché (Europe occidentale et États-Unis), c’est la période de plus forte croissance (5 % de croissance par an, pendant 30 ans.) Cette période est marquée par la reconstruction d’après-guerre, la modernisation de l’économie ainsi que par la tertiarisation : en plus de l’industrie, les services tirent l’économie vers le haut. Après le premier choc pétrolier de 1973, la croissance ralentit sans disparaître, aux alentours de 2 % de croissance.

C. Une 3e Révolution industrielle ?

Dans les années 1990, on assiste à une troisième Révolution industrielle qui repose sur les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication(NTIC). Elle crée une croissance moins forte que celle des Trente Glorieuses et moins bien répartie à l’échelle du monde puisque les États-Unis ont été les principaux bénéficiaires de cette croissance.

III. Une croissance fluctuante

A. Pourquoi ?

La croissance est fluctuante et non régulière. Il y a des périodes de récession (ralentissement ou crises). Cela peut s’expliquer par la théorie des cycles de Kondratiev qui établit qu'il existe une succession de phases de croissance et de récession. Ces phases de croissance sont en général impulsées par une innovation (charbon, pétrole, électricité, etc.) permettant de redémarrer la croissance.

La Grande Dépression (1873-1893) est un moment de fluctuation particulière de la croissance. C'est une phase de transition entre la première Révolution industrielle, dont les effets commencent à s’épuiser et la deuxième, tout juste en gestation. Beaucoup d’entreprises se sont créées dont une partie n’étaient pas ou peu rentables. Cette Grande Dépression est donc une forme de rationalisation du tissu économique avec une disparition de petites entreprises puis la constitution de grandes entreprises, de trusts, de cartels beaucoup plus solides.

B. La crise des années 1930

La crise des années 1930 est une crise de référence. C’est une crise bancaire, boursière, qui part des États-Unis. Elle recoupe une crise de surproduction américaine, avec un excès de stocks invendus. C’est un effet du fordisme (application du taylorisme à l’industrie américaine qui augmente considérablement la productivité si bien que l’on produit trop). Cette crise a été mondiale et on a tendance à la relier au déclenchement de la guerre en 1939. La crise n’a pas provoqué la guerre, mais elle a favorisé l’arrivée du nazisme et d'Hitler au pouvoir en Allemagne, qui lui voulait la guerre.

C. Aujourd’hui ?

Depuis la fin des Trente Glorieuses, on assiste à un ralentissement de la croissance. Elle a même disparu depuis la crise des subprimes de 2008. La répartition de la croissance dans le monde a évolué. Un certain nombre de pays émergents connaissent une forte croissance (les BRICS : Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud). Quant aux vieux pays industrialisés, ils connaissent une croissance quasiment nulle depuis quelques années.

 

Conclusion : La croissance est un élément permanent depuis un siècle et demi. Quel est son avenir ? Un certain nombre d’économistes regardent la période de loin et se demande si finalement la croissance ne serait pas un phénomène sporadique, qui serait terminé définitivement après deux siècles.

Réalisateur : Les Bons Profs

Producteur : Les Bons Profs

Production : 2016

Publié le - Mis à jour le 24-06-2019

Recommandations