Mémoire et transmission

Avec légèreté, portées par des rythmes et des mélodies, les comptines vivent, voyagent, se transmettent et se transforment, et depuis bien longtemps, l’oral et l’écrit jouent leurs rôles complémentaires. Si l’écrit et les supports enregistrés ont l’inconvénient de figer une mémoire de l’oralité, ils ont aussi l’avantage de la conserver et de la réactiver.

En parcourant villes et villages pour des formations et des animations avec des livres, je rencontre petites et grandes personnes de tous horizons et ces rencontres me confirment que le répertoire de l’oralité est vivant. Je recueille une mine de formulettes, de refrains, de variantes que ceux et celles qui me les offrent généreusement pensaient souvent avoir oubliées. Les livres ouverts, partagés, lus et chantés ensemble rafraîchissent la mémoire. Alors je chante, publié par Isabelle Gautray8 aux éditions Passage Piétons est un feu d’artifice visuel et sonore qui donne envie de chanter et rassure les plus réservés. Une autre merveille abrite vingt-cinq livres minuscules dont quelques-uns mettent en images comptines ou chansons. Elle est signée Élisabeth Ivanovsky.

Image ContenuÉlisabeth Ivanovsky : Les Très petits d’Élisabeth Ivanovsky, MeMo (Collection Les Trois Ourses)

L’ensemble de la collection (publiée entre 1942 et 1946) a été réédité par MeMo en 20079. Comme l’est, pour Boucle d’or, la petite chaise du Petit Ours, ces très petits livres sont « juste comme il faut » pour les petites mains des enfants qui les explorent avec délices. Jean de la lune, d’un bleu intense semble particulièrement attractif et nous chantons :

« Par une tiède nuit de printemps,

Il y a bien de cela cent ans

Que sous un brin de persil, sans bruit,

Tout menu, naquit

Jean de la Lu---ne, Jean de la Lu---ne »10

Ce n’est pas une chanson à la mode et pourtant nombreux sont les enfants qui la fredonnent avec moi : Papa, Mamy ou Tata la chantent à la maison. Parfois Maman l’a trouvée sur Internet ! Ils sont tous ravis de découvrir « Jean de la Lune » dans un livre juste à la taille d’un personnage si petit.

Image ContenuJean Petit qui danse, ill. Charlotte Mollet, Didier Jeunesse (à paraître)

8. Alors je chante, Passage Piétons, 2004.

9. Les Très petits d’Élisabeth Ivanovsky, MeMo, La Collection des Trois Ourses, 2007.

10. Paroles d’Adrien Pagès, 1889.

retrouvez l'article complet dans le n°258 de La Revue des livres pour enfants, avril 2011 (BnF/Centre national de la littérature pour la jeunesse-La Joie par les livres)

 

En partenariat avec Le Centre national de la littérature pour la jeunesse - La Joie par les livresle centre national de la littérature pour la jeunesse - la joie par les livres

le centre national de la littérature pour la jeunesse - la joie par les livres est un service du département littérature et art de la bibliothèque nationale de france, spécialisé dans le repérage et la promotion d'une littérature jeunesse de qualité.

Publié le - Mis à jour le 12-12-2012

Recommandations

Je t’accompagne dans
tes révisions du bac