Danielle Casanova : portrait d'une résistante

Clin d'œil en Méditerranée

Chargement de la playlist en cours...

Courageuse et déterminée, Danielle Casanova a défendu ses valeurs jusqu'à la mort. Portrait d’une figure de la Résistance, dont la force de caractère a contribué à la pérennité de sa mémoire.

Qui était Danielle Casanova ?

Née Vincentella Perini, la jeune femme, originaire de Piana, voit le jour à Ajaccio le 9 janvier 1909. Elle y reste jusqu'à la fin de ses études secondaires, puis elle part à Paris.

Désirant exercer un métier libéral et médical, elle s'inscrit à l'école dentaire et s'engage par ailleurs dans les Jeunesses communistes où elle saura rapidement faire reconnaître ses qualités et son autorité naturelle. C'est à cette époque qu'elle choisit de se faire appeler « Danielle ».

Une résistante française de la première heure

La jeune militante rencontre Lucien Casanova, qu'elle épouse en 1933. Son engagement politique se renforce et, en 1936, le Congrès de l'Internationale la charge de fonder l'Union des jeunes filles de France, un mouvement de jeunes filles pacifistes et antifascistes.

En septembre 1939, quand le parti communiste français est interdit, c'est dans la clandestinité et la Résistance que Danielle poursuit son combat ; mais en pleine Seconde Guerre mondiale, son destin bascule le 15 février 1942. Il fait alors très froid et Danielle décide de livrer du charbon au philosophe Georges Politzer, lui aussi résistant. Hélas, au domicile de l'éditeur clandestin, ce sont les Brigades spéciales, venues arrêter le couple, qui l'attendent.

Elle meurt déportée à Auschwitz

Après une période de détention durant laquelle elle ne cesse jamais de militer, elle est déportée le 24 janvier au camp de concentration et d'extermination d'Auschwitz, en Pologne. Auschwitz... 1,1 million de victimes. Avec elle, ce sont 230 femmes que le convoi emporte, pour la plupart, des résistantes.

Sa formation de chirurgien-dentiste lui confère de meilleures conditions de détention, et elle aide du mieux qu'elle peut les autres femmes. Mais au mois d'avril, une épidémie de typhus ravage le camp, et Danielle décède le 9 mai 1943.

Décorée de la Légion d’honneur, son souvenir reste vivace

Elle reçoit la Légion d'honneur à titre posthume. Pour honorer sa mémoire, 95 communes de France ont choisi de donner son nom à des rues, des boulevards, des places, mais aussi des écoles, des collèges et des lycées. Depuis 2002, un paquebot porte son nom. En 2012, La Monnaie de Paris choisit Danielle Casanova pour illustrer la Corse, sur une pièce de 10 euros en argent.

Réalisateur : Laure Coeroli Fernandez

Producteur : France 3 Corse ViaStella

Auteur : Anne-Laure Gérôme

Diffuseur : France 3 Corse ViaStella

Production : 2018

Diffusion : 2018

Publié le - Mis à jour le 04-10-2019

Recommandations