1914, l'Allemagne entre en Belgique neutre

14-18, le bruit et la fureur

Chargement de la playlist en cours...

4 août 1914. L'Allemagne viole la neutralité belge pour envahir la France 

Le haut commandement français n'anticipe pas cette invasion. Du point de vue des Allemands, la traversée de la Belgique promettait d'être une promenade militaire. Mais la petite armée belge ose s'opposer à eux. Sans espoir de succès, mais pour l'honneur. Ce regain d'amitié allié se solde par une brutalité guerrière terrifiante. L'armée belge meurtrie bat en retraite jusqu'à la côte et entraîne avec elle des flots de réfugiés.

L'entrée en guerre de l'Angleterre

De l'autre côté de la mer, l'invasion de la Belgique précipite l'entrée en guerre d'un pays qui ne voulait pas s'en mêler : l'Angleterre. Londres garantissait la souveraineté de la Belgique. Au nom de la parole donnée, le parlement et l'opinion britannique consentent à la guerre du jour au lendemain. Les volontaires de toutes les classes sociales affluent en masse. Les tommies  sont envoyés en Belgique.

Des exactions suivent chaque action imparablement : bombardement des villages, massacres des populations, exécution des otages. Il y a une vraie brutalité à l'encontre des populations et une indulgence flagrante des états-majors qui pousse quantité de réfugiés à fuir vers la France. Ces violences contre le peuple structurent la haine et cimentent un consentement des soldats et des populations. Après s'être emparé de la Belgique, les Allemands envahissent la France.

 

Pour en savoir plus sur la Première Guerre Mondiale, découvrez aussi les causes de la Première Guerre mondiale.

Réalisateur : Jean-François Delassus

Producteur : Program 33, ECPAD, Iota Production, RTBF

Publié le - Mis à jour le 20-09-2018

Recommandations