L'abolition de la peine de mort

Robert Badinter, avocat, défend en 1981 l'abolition de la peine de mort devant l'assemblée malgré un climat hostile dans l'opinion. La France est alors le 35ème pays à entrer dans le mouvement, alors qu'aujourd'hui 120 pays membres de l'ONU sur 190 sont abolitionnistes. Il est prouvé que la peine de mort ne limite pas le nombre de crimes sanglants. Or la justice humaine est faillible.
Publié le - Mis à jour le 19-04-2018