L'idéal communiste aujourd'hui

On pouvait penser que la désintégration de l'URSS et la disparition des régimes socialistes de l'Europe de l'Est aurait signé le glas de toute référence au communisme, pourtant vingt ans après, l'idéal communiste n'a pas tout à fait disparu :

  • Dans tous les anciens pays de l'Europe de l'Est, face à la crise et à l'insécurité économique, une certaine nostalgie (en Allemagne, « ostalgie ») subsiste d'un régime communiste certes sans liberté, mais sans chômage. Les partis politiques successeurs des anciens partis communistes ou se référant au communisme, réalisent des scores non négligeables dans ces pays, voire gouvernent certains d'entre eux.
  • Dans les pays « occidentaux », l'idéal communiste a subsisté dans certaines fractions de la population et les formations refusant le modèle capitaliste sont présentes dans les parlements et dans les luttes sociales. La crise économique et la faillite du système bancaire en 2007/2008 ont redonné du tonus à leurs idées : l'importance de l'État, de la planification, voire de l'Étatisation de certains services sont aujourd'hui des débats ou des décisions portées par des gouvernements élus sous l'étiquette libérale.
  • Des régimes communistes subsistent dans le monde. En Asie, la Chine et la Corée du Nord s'y réfèrent toujours. Mais, elles apparaissent plus comme des modèles étatiques dirigistes que portées par une idéologie de transformation sociale. Le Vietnam ou Cuba sont, eux, toujours des dictatures où la liberté n'est pas de mise, mais ces pays continuent, malgré vents et marées à susciter dans les pays du tiers monde une admiration notamment pour leur système scolaire ou de santé.
Publié le - Mis à jour le 19-04-2018

Recommandations