Cinq ans de mandat présidentiel, c’est mieux que sept ans ?

La 5e République, comment ça marche ?

Chargement de la playlist en cours...

Pourquoi le mandat présidentiel a été réduit ?

“En 2000, à l’initiative du Premier ministre Lionel Jospin et de l’ancien président Giscard d’Estaing, le débat sur le quinquennat, la réduction à 5 ans du mandat présidentiel, est relancé. Déjà, pendant la campagne présidentielle de 1995, Lionel Jospin s’était prononcé pour cette importante réforme constitutionnelle»

 Lionel Jospin

“C’est trop long que sept ans à mon avis surtout si ce mandat peut être renouvelable. En somme je voudrais dire, en badinant bien sûr mais avec un fond de sérieux qu’il vaut mieux cinq ans avec Jospin que sept ans avec Jacques Chirac. Ca serait bien long, ça serait bien long.”

Commentaire

“Initialement opposé au quinquennat, le président Chirac modifiera sa position à la fin de son septennat. En 2000, il organise un référendum sur le sujet. Le "Oui" l'emportera à plus de 73%.”

Manuel Valls, Premier ministre (2014-2016)

“Lionel Jospin, avec la complicité sincère de Valéry Giscard d’Estaing, permet cette réforme. Elle est attendue, elle est populaire, elle correspond sans doute à l’époque et au temps.”

Dominique De Villepin, Premier ministre (2005-2007)

“Il y a une maturation chez Jacques Chirac. Il se rend bien compte que, les années passant, les demandes de la société française, les aspirations des français se font de plus en plus vives, s’expriment de plus en plus fortement. Et le temps du septennat, apparait de plus en plus un temps inadéquat par rapport à cette réalité politique.”

 Jean-Pierre Raffarin, Premier ministre (2002-2005)

Finalement, Chirac va se faire à cette idée qui va lui permettre, en 2002, d’être candidat. Quand on a fait sept ans, ce n’est pas facile de demander un mandat à nouveau de sept ans. Demander un mandat de cinq ans, c’est quelque chose de plus facile.”

 Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances (2017 à aujourd’hui)

“Les institutions meurent de ne pas se réinventer. Quand elles restent immobiles, intangibles, alors que la vie change, le peuple change, les gens changent, la société change, les institutions s’écroulent. La Ve République, elle, elle a su se réinventer. Et le quinquennat est une des modalités de réinvention de la Ve République et probablement une des modalités les plus importantes et une modalité encore inachevée. On n’a pas encore tiré toutes les conséquences et la révision institutionnelle en cours doit permettre de tirer toutes ces conséquences.”

Nicolas Sarkozy, président de la République (2007-2012)

“Ca va tellement vite, tellement vite… Vous croyez être au début de votre quinquennat, vous êtes déjà à la fin.”

 François Hollande, président de la République (2012-2017)

“Un mandat de cinq ans c’est court et c’est long à la fois. C’est même interminable pour ceux qui n’ont pas voté pour vous.”

 Nicolas Sarkozy, président de la République (2007-2012)

“Ca a vraiment changé les choses mais plus que le quinquennat, septennat, l’inversion du calendrier.

 Commentaire

“En 2001, le Parlement vote l’inversion du calendrier électoral. Désormais, l’élection des députés suivra celle du président.”

 Nicolas Sarkozy, président de la République (2007-2012)

“Parce qu’il faut comprendre qu’au moment du septennat vous aviez l’élection présidentielle et au milieu du septennat, l’élection législative. Maintenant vous avez l’élection présidentielle et un mois et demi après, l’élection législative. Donc tous les députés qui sont élus sont les députés du président. Ca change tout.”

 François Fillon, Premier ministre (2007-2012)

“L’élection présidentielle écrase l’élection législative. Et donc le débat sur l’équilibre des pouvoirs il va se poser de plus en plus difficilement dans notre pays. Et la question du rôle du Premier ministre elle va se poser de plus en plus souvent. Je crois profondément que le Premier Ministre, parce qu’il assure la coordination et parce qu’il est le chef de la majorité et qu’il a donc cette capacité de tenir une majorité en vue de prendre des décisions et de voter des réformes et d’assurer une stabilité au pays. je pense qu’aujourd’hui ce rôle est irremplaçable.” 

François Hollande, président de la République (2012-2017)

Ma conviction est faite, le Premier ministre n'a plus sa place dans nos institutions. Le président de la République, élu pour cinq ans, avec une majorité qui, généralement, est conforme à son orientation, le président de la République doit être le chef de tout l'exécutif, mais pour éviter la concentration du pouvoir, qui existe aujourd'hui, cette monopolisation de la parole de la part du chef de l'État, ce n'est pas simplement vrai de ces derniers mois, il faut que le Parlement soit renforcé dans ses pouvoirs, ce qui veut dire que le droit de dissolution que le président de la République peut exercer doit être écarté, que le président de la République ne pourra plus dissoudre, que l'Assemblée nationale ne pourra pas renverser le gouvernement, mais qu'il y aura un renforcement des pouvoirs du Parlement, notamment législatif et celui de contrôler l'exécutif comme aux États-Unis.

Réalisateur : Patrice DUHAMEL

Producteur : Yami 2 Productions; France Télévisions

Auteur : Patrice DUHAMEL

Production : 2018

Diffusion : 2018

Publié le - Mis à jour le 08-07-2019

Recommandations