Chronologie des relations franco-allemandes

1958

14 et 15 septembre  Première entrevue de Gaulle-Adenauer à Colombey-les-deux-Eglises. Le Chancelier sera le seul chef de gouvernement étranger à avoir séjourné une nuit à la Boisserie, résidence privée du Général.
26 novembre De Gaulle se rend à Bad Kreuznach pour une nouvelle rencontre avec Adenauer : il accorde son soutien face aux menaces de Krouchtchev dirigées contre Berlin.

 

1959

 

25 mars Conférence de presse du général de Gaulle dans laquelle il affirme que la réunification est le « destin normal du peuple allemand ».
10 juin Entretien de Gaulle-Willy Brandt, bourgmestre de Berlin, à l'Elysée, en pleine reprise des séances de la Conférence des Quatre à Genève portant sur le traité de paix avec l'Allemagne et le statut de Berlin.
1er et 2 décembre Visite officielle du chancelier Adenauer à Paris pour préparer la conférence au sommet entre les Quatre prévue à Paris en mai 1960.

 

1960

 

29 et 30 juillet A la suite de l'échec de la Conférence au sommet des chefs de gouvernement européens de mai 1960, de Gaulle invite Adenauer à Rambouillet : ils esquisser les grands projets de réorganisation de l'Europe et de l'Otan.

 

1961

 

20 mai Visite du général de Gaulle au chancelier Adenauer à Bonn pour préparer la conférence européenne au sommet du 18 juillet (Commission Fouchet). Déjeuner à Rhöndorf (résidence privée du Chancelier).
20 au 23 juin Visite officielle du président de la RFA, Heinrich Luebke, à Paris.
13 août Construction du Mur de Berlin.

 

1962

 

15 février Entretiens de Gaulle-Adenauer à Baden-Baden sur le Marché Commun et la politique internationale.
15 mai Suite à l'échec du Plan Fouchet le 17 avril, le Général utilise l'expression « Europe des nations » au cours d'une conférence de presse.
2 juin Entretien à l'Elysée de Gaulle-Adenauer sur le plan Fouchet.
2 au 8 juillet Visite officielle du chancelier Adenauer en France : après avoir assisté à un défilé des troupes franco-allemandes à Mourmelon, les deux hommes prennent part à une messe en cathédrale de Reims le 8 juillet.
4 au 9 septembre Visite officielle du Président de Gaulle en RFA ponctuée par de nombreux entretiens avec le Chancelier et des rencontres avec la population allemande durant lesquelles il exalte la coopération franco-allemande : il s'adresse entre autres aux élèves officiers de la Bundeswehr à Hambourg ou à la jeunesse allemande à Ludwigsbourg.

 

1963

 

22 janvier De Gaulle et Adenauer signent le « Traité entre la République française et la RFA sur la coopération franco-allemande », dit « Traité de l'Elysée ». Dans une « déclaration commune » accompagnant le Traité, ils réaffirment leur conviction que « la réconciliation du peuple allemand et du peuple français, mettant fin à une rivalité séculaire, constitue un évenement historique qui transforme profondément les relations entre les deux peuples ».
16 mai Ratification du traité franco-allemand par le Bundestag avec un préambule qui en restreint la portée.
13 juin Ratification du traité par l'Assemblée Nationale.
4 et 5 juillet Première rencontre institutionnelle de Gaulle-Adenauer à Bonn : création de l'Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ).
21 et 22 septembre Entrevue à Rambouillet durant laquelle Adenauer tient personnellement à faire ses adieux au Général de Gaulle avant de quitter la Chancellerie.
11 octobre Démission de Konrad Adenauer. Ludwig Erhard lui succède le 16 octobre.
Publié le - Mis à jour le 16-05-2018

Recommandations