StoryFlash - Le féminisme vu par les réseaux sociaux

Flash Talk

Chargement de la playlist en cours...

Tout commence le 15 octobre 2015, suite au refus des députés, majoritairement hommes, de baisser la TVA sur les tampons pour que ceux-ci soient considérés comme produit de première nécessité provoquant ainsi une déferlante sur les réseaux sociaux : plus de 60 000 tweets affluent sur les timelines entre 2nd degré,  humour et indignation. De même quand la ligne de bus Isilines couvre le métro parisien d’affiches, certaines dégainent et la marque finira par s’excuser platement.
À force de marquer le moindre faux-pas, faut-il considérer que les féministes voient le mal partout ? Pas quand on lit cet article du Figaro où l’on voit que la policière chargée de la surveillance de François Hollande en Grèce décrite comme très jolie grande, blonde et parlant français est considéré comme un « petit geste de remerciement ». Mais c’est parfois plus ambiguë comme cette affiche annonçant un match de volley du RC de Cannes  réalisée par une femme et qui assume avoir voulu donner une image sexy de ce sport réalisées avec les anciennes tenues réglementaires.

 

Diffuseur : France O

Publié le - Mis à jour le 19-06-2017

Recommandations