Prise de Stalingrad par la 6e armée allemande

Apocalypse : la Deuxième Guerre mondiale - L'embrasement

Chargement de la playlist en cours...

La bataille de Stalingrad : la progression allemande

En août 1942, Winston Churchill va à Moscou avec Averell Harriman, l’ambassadeur de Roosevelt, pour rencontrer Staline qui réclame l’ouverture d’un second front à l’Ouest. Churchill affiche son fameux V de la victoire, mais il est bien obliger d’avouer à Staline que les alliés ne pourront pas soulager la pression allemande sur le front Est. Harriman promet plus d’aide, mais Staline est furieux. Il sait qu’il devra lutter seul contre Hitler.

Alors il nomme à la défense de Stalingrad l’un de ses plus rudes hommes de mains, l’ukrainien Nikita Khrouchtchev, déjà responsable de massacres staliniens avant la guerre. Khrouchtchev transmet l’ordre de Staline de ne plus reculer. Il fera fusiller 15 000 soldats soviétiques pour manque de courage. Mais il ne peut empêcher l’avance allemande jusque dans les faubourgs de Stalingrad.

Début septembre 1942, le général allemand Paulus parvient à la ligne de chemin de fer qui va à Moscou, puis réussi à la remonter et prendre la gare centrale de Stalingrad. Les stukas se préparent à détruire celle qui fut l’orgueil de l’Union soviétique, la plus belle ville industrielle du monde communiste faite pour le bonheur des ouvriers. Les bombardements allemands tuent des milliers de civils. La gigantesque usine des tracteurs qui produisaient les chars T34 n’est plus qu’un océan de ruines. Mais ces ruines sont autant de blockhaus, de forteresses, que les Allemands doivent prendre au corps à corps, au prix de lourdes pertes qui ne sont pourtant rien à coté de celles des russes. En 4 semaines de combats acharnés, les Allemands réussissent à gravir le seul point élevé, la colline Mamaïev. De là, ils contrôlent l’ensemble de la ville. Le 15 octobre 1942, les Allemands atteignent leur but, le grand fleuve russe, la Volga. Une grande partie de Stalingrad est prise.

Mais les Russes préparent une contre-offensive.

Réalisateur : Isabelle Clarke, Daniel Costelle

Producteur : CC&C, ECPAD, NHK

Publié le - Mis à jour le 01-03-2019

Recommandations