Chargement de la playlist en cours...

Jeunesses hitlériennes : comment ont-elle été formées ?

Des jeux inspirés du scoutisme

L'histoire des Jeunesses hitlériennes commence avec celle du Parti nazi dans les années 1920. Cette organisation, qui s’est autoproclamée « la Hitlerjugend », s’inspire du mouvement scout et donne l’opportunité à de nombreux enfants issus des classes ouvrières d’effectuer des activités de plein-air avec leurs camarades.

« Nous, les jeunes de la classe ouvrière, nous ne pouvions pas nous payer grand-chose. Nous devions gagner notre argent de poche nous-mêmes si aller au cinéma par exemple. Ces distractions avaient quelque chose de particulier pour nous, les fils d'ouvriers. La plupart du temps, on y allait avec plaisir. Là-bas, il se passait toujours quelque chose. »

« On faisait des camps sous les tentes, mais ce qui était assez terrible, c'est qu'on nous laissait peu dormir. À la fin du séjour, j'avais souvent de fortes migraines. Le soir, on était assis autour du feu, on chantait des chansons, on racontait des histoires. »

C’est en 1933, lorsque Hitler est élu chancelier, que le Parti nazi donne le monopole des camps d’été à la Hitlerjugend. Les jeunes Allemands y découvrent toutes sortes de jeux, du tir à la randonnée, versions ludiques d’exercices exécutés à l’armée par leurs aînés. 

Une préparation ludique à la guerre

« On se mettait en rang et on connaissait tous ces ordres : "Garde à vous ! Magnez-vous ! Droite ! Gauche !" Une équipe devait vaincre l'autre. L'une devait se cacher dans la forêt et l'autre devait la trouver. Quand on trouvait un camarade, on devait lui donner une tape et il faisait semblant d'être mort, comme dans les vrais combats. »

« Il y avait d'abord le tir. Au début, on tirait avec un petit fusil à bille. Ensuite, sur notre terrain, on tirait avec un petit calibre. »

On les initie aux activités nautiques pour les préparer à la marine de guerre. Pour ceux qui rêvent d'entrer dans l'armée de l'air, on les entraîne déjà avec des planeurs. 

« De manière inconsciente, on était préparé militairement pour la guerre à venir. »

« On était devenu sodat, soudainement, comme nous l'espérions. C'était la joie. » 

Ils jouent à la guerre, jusqu’à ce que les plus âgés d’entre eux soient incorporés à la Wehrmacht, dès l’invasion de la Pologne en 1939. Ils y découvrent une toute autre réalité, à laquelle ils n’ont pas été préparés : les corps sans vie de leurs ennemis, mais aussi ceux de leurs camarades.

« Certains de nos amis ne sont pas revenus de la guerre. C'était un avertissement qui nous a incité à réfléchir au véritable sens de tout ça. » 

1943 : pour abattre l'Allemagne nazie, Américains et Britanniques conduisent une impitoyable guerre aérienne.

« Quand on en avait abattu un et qu'il se plantait dans le sol, on était fou de joie. Mais une fois, quand nous nous sommes approchés du pilote, il était tout ratatiné, comme une poupée à cause du feu. Ça nous a terriblement bouleversé. »

« J'étais allé là-bas avec 4 amis. C'était de vrais amis, pas juste des soldats. En l'espace de 2 ou 3 semaines, parmi eux, 3 sont tombés. C'était assez dur et on avait l'impression d'être de la chair à canon. » 

« Nous avons été éduqués pour nous battre pour la patrie jusqu'à la mort, et ça, nous le prenions au sérieux. Nous étions dans une folie, comme drogués, aveuglés. »


C’est en 1932, dans un stade bondé, où plus de 50 000 jeunes sont venus l’accueillir, que Hitler comprend que les jeunes sont devenus l’avenir de son mouvement et l'incarnation de l'Allemagne dont il rêve. Découvrez l'histoire des Jeunesses hitlériennes.

Réalisateur : David Korn-Brzoza

Producteur : ZED; France Télévisions

Auteur : David Korn-Brzoza

Production : 2017

Publié le - Mis à jour le 07-06-2019

Recommandations