Course à la violence, de Malcolm X aux Black Panthers

Points de repères - Un bus pour Martin Luther King

Chargement de la playlist en cours...

Les injustices de la ségrégation sont encore loin d’être oubliées. La violence appelle la violence. La haine appelle la haine. Dès 1930, parallèlement au combat pacifique du pasteur Martin Luther King, des groupes radicaux, enfants du racisme et de la ségrégation, sont apparus progressivement. A Détroit, Nation of Islam est une organisation politico-religieuse. A l’origine, ils ne sont que quelques centaines de membres. En 1963, année de la marche sur Washington, ils sont 30 000. Le groupe dispose d’un service d’ordre, en fait une véritable armée privée et met l’accent sur l’auto-défense. D’un côté Martin Luther King réaffirme sa volonté de ne pas diviser le pays et exprime son souhait de voir une Amérique unie dans la fraternité. De l’autre, les blancs sont qualifiés de race inférieure créée par un scientifique noir il y a 6 000 ans. Ils sont le diable sur terre. Les revendications iront même jusqu’à demander la création d’un état noir au cœur des Etats-Unis...

Réalisateur : Pierre Lergenmüller

Producteur : MAD Films, Triarii Prod, Les Films de la Butte, Arte GEIE

Auteur : Pierre Lergenmüller

Production : 2016

Publié le - Mis à jour le 23-09-2017

Recommandations