Martin Luther King, le leader

Portrait de Martin Luther King, 1964
Portrait de Martin Luther King, 1964. © Dick DeMarsico,
New York World-Telegram and the Sun Newspaper.
Source : Library of Congress, Prints and Photographs Division,
Washington D.C.

Fils, petit-fils et arrières-petit-fils de pasteurs baptistes, Martin Luther King est né le 15 janvier 1929 à Atlanta (Géorgie). Dès la fin du collège, il s’implique dans la vie de sa communauté, de l'église et dans la défense de l’égalité des droits. 

Il est le pasteur de l’église baptiste de l’avenue Dexter à Montgomery (Alabama) depuis un an quand, dans la même ville, en 1955, Rosa Parks est arrêtée pour avoir refusé de céder sa place à un Blanc dans l’autobus.

Le mouvement de boycott des bus s’organise et choisit Martin Luther King comme porte-parole. Ses talents d’orateur, sa pensée très articulée autour des préceptes religieux et de la non-violence, sa capacité à entraîner au-delà de sa communauté, en font un leader naturel.

Il étend et structure le mouvement pour les droits civiques en prenant la présidence de la Conférence des dirigeants chrétiens du Sud (Southern Christian Leadership Conference, SCLC), créée en 1957. Il part un mois en Inde, en 1959, pour approfondir sa compréhension de la pensée de Gandhi sur la non-violence.

King s’illustre dans les grands mouvements qui aboutiront aux lois sur l’égalité des droits :

  • en avril 1963, à Birmingham, la ville symbole de la ségrégation à tous les niveaux, il prône l’action directe et provoque sa mise en prison d’où il écrira sa Letter from Birmingham Jail ;
  • en août de la même année, il clôt la marche sur Washington par son discours I Have a Dream ;
  • en 1965, il est à la manœuvre dans les marches de Selma à Montgomery, en Alabama.

Son influence culmine dans la première moitié des années 1960 : Time Magazine le désigne « homme de l’année » en 1963 et il reçoit le prix Nobel de la paix en 1964. Parallèlement, comme d’autres personnalités de cette époque, il est mis sur écoute par le FBI.

Martin Luther King reste fidèle à sa stratégie de non-violence, se démarquant du Black Power, pour l’étendre à la lutte contre la pauvreté et se prononcer contre la guerre du Vietnam.

Le 4 avril 1968, à Memphis (Tennessee) oùil est venu prononcé un discours, Martin Luther King est abattu d’une balle dans la gorge. James Earl Gray, un ségrégationniste blanc, est arrêté ; la thèse du complot est avancée.

La date anniversaire de la naissance de King est devenu un jour férié fédéral ; il devient le premier Afro-Américain et le deuxième non-président à être honoré par un monument — le mémorial Martin Luther King —, dans le National Mall de Washington. Pour nombre d’Américains et au-delà, King est l’une des grandes figures du XXe siècle incarnant les valeurs d’égalité, de liberté, de justice et de paix.

Publié le - Mis à jour le 06-08-2019

Recommandations