Le radicalisme du Black Power

L’expression Black Power (le « Pouvoir Noir ») a émergé lors du mouvement des droits civiques, comme une affirmation de l’identité noire, préalable à toute éventuelle intégration à une société dominée par le « pouvoir blanc ».

Le SNCC (Student Non violent Coordinating Committee), né en 1960 lors d'assemblées d’étudiants en Caroline du Nord, rallie de nombreux jeunes supporters dans le Nord et lève des fonds pour appuyer les actions du mouvement des droits civiques dans le sud. En 1966, le SNCC se radicalise sous l’influence de son nouveau président, Stokeley Carmichael. Plutôt que de poursuivre des actions puissantes de désobéissance civile comme les marches ou les sit-ins, Carmichael revendique le Black Power lors de la marche contre la peur dans le Mississippi en 1966 : fini de répondre à la violence par la non-violence, rejetées les valeurs de la société américaine, « le peuple noir de ce pays doit s’unir, reconnaitre son héritage et bâtir sa communauté ». L’année suivante Carmichael rejoint le 

Publié le - Mis à jour le 16-02-2016

Recommandations

Je t’accompagne dans
tes révisions du bac