Droits civiques aux États-Unis : l'égalité inscrite dans la loi

L’action devant la justice et l’évolution de la position de la Cour Suprême des États-Unis d’une part, l’ampleur du mouvement de droits civiques non violent mais souvent confronté à la violence d’autre part, ont poussé le pouvoir fédéral, le Président et le Congrès des États-Unis, à réagir et modifier la législation.

Le président 

Publié le - Mis à jour le 16-02-2016

Recommandations