1989 : la chute du mur de Berlin

Image Contenu

Graffiti de la Trabant symbolisant la chute du mur de Berlin. Photo : DR.

En 1989, l'Allemagne de l'Est fête ses quarante ans d'existence.
Le dirigeant du pays Erich Honecker veut faire de cet anniversaire la célébration du modèle communiste. Il invite donc à Berlin-Est tous les dirigeants des pays communistes.
La célébration tourne à la manifestation pro-Gorbatchev, acclamé aux cris de « Aide-nous ! Aide-nous ». Gorbatchev s'adresse alors à la direction communiste de la RDA en leur disant « Celui qui vient trop tard est puni par la vie ».

Des manifestations de plus en plus nombreuses, notamment à l'initiative de l'église protestante se déroulent chaque semaine, aux cris de « Nous sommes le peuple ».
Le changement des hommes au pouvoir ne fait diminuer ni les manifestations ni la pression pour l'ouverture des frontières.
Le 9 novembre, le gouvernement se résout à laisser les points de passage vers Berlin-Ouest ouverts. C'est la ruée ininterrompue toute la nuit et la journée suivante.
La population commence dès lors à détruire le mur, symbole de leur enfermement.

Publié le - Mis à jour le 19-04-2018

Recommandations