La Résistance pendant la Seconde guerre mondiale

Durant la guerre, des juifs el des non-juifs résistèrent aux nazis, dans toute l'Europe occupée. Ces combattants résistants, appelés des partisans, volaient des armes, faisaient sauter des voies ferrées et tendaient des embuscades aux soldats allemands. Des juifs réussirent à s'échapper des ghettos et des camps de concentration pour se cacher ou rejoindre la Résistance.

Image Contenu

La résistance juive aux nazis s'accrut à mesure que les déportations s'intensifiaient et que les rumeurs de l'existence des camps de la mort atteignaient les ghettos. Dans plusieurs d'entre eux, des révoltes éclatèrent : l'insurrection du ghetto de Varsovie fut la plus célèbre. En avril 1943, les troupes allemandes encerclèrent le ghetto de Varsovie, dans le but de rassembler tous les juifs restants, mais ceux-ci ripostèrent. Les forces en présence étaient déséquilibrées ; en se déplaçant habilement dans le réseau des égouts, les juifs parvinrent à tenir les Allemands en respect pendant plusieurs semaines. Malgré cela, en mai, le ghetto fut complètement détruit.

Des révoltes éclatèrent aussi dans les camps de la mort. Au cours de l'une d'elles, à Sobibor, des gardes furent tués et plus de 600 prisonniers juifs réussirent à s'enfuir et à rejoindre les partisans de la région.

 

Pour en savoir plus, découvrez nos dossiers sur :

  • le sort des enfants dans la Shoah,
  • la genèse du génocide avec les extraits de la série documentaire Jusqu'au dernier : la destruction des juifs d'Europe,
  • l'histoire du conflit raconté au travers d'images d'archives dans Apocalypse : la Deuxième Guerre mondiale,
  • des témoignages de personnes ayant vécu la Seconde Guerre mondiale dans Un village français, ils y étaient...
Publié le - Mis à jour le 23-05-2018

Recommandations

Je t’accompagne dans
tes révisions du bac