Lutte contre le terrorisme et droits de l'homme

Le terrorisme international relève du crime contre l'humanité en s'en prenant à des victimes anonymes. Robert Badinter rappelle que les principes fondamentaux de la justice et des droits de l'homme doivent néanmoins être respectés, afin de ne pas faire le jeu des terroristes. Le juge doit veiller à ce respect et ne pas concéder de droits excessifs au pouvoir.
Publié le - Mis à jour le 16-11-2012