Obésité : activités physiques et cures thermales

Une activité physique régulière participe à la perte de poids et au contrôle de l’excès pondéral.
En effet, si une personne pratique une activité physique soutenue, l’énergie quotidiennement dépensée est majorée de 30 % alors qu’elle n’est que de 15 % pour une activité simple.

Cette intervention est plutôt proposée à des patients ayant une alimentation trop salée, un IMC entre 35 et 45 avec complications de l’obésité.

Conseils simples :

Image Contenu

• commencer par la marche ou la natation. Marcher est facile à réaliser au quotidien : il suffit de descendre du bus ou du métro une à deux stations avant l’arrêt habituel ;
• utiliser les escaliers et éviter l’ascenseur ;
• promener plus longtemps son animal domestique ;
• adopter une activité sportive que vous aimez et que vous pourrez pratiquer facilement, en veillant à être près de chez vous, si possible en rejoignant un groupe d’amis ou de parents.
• dans la mesure du possible, éviter de rester assis pendant des périodes prolongées.

L’idéal est de commencer à marcher au moins un quart d’heure deux fois par jour pour au fil des jours finir avec environ une heure de marche soutenue. De nouvelles recherches montrent aussi qu’il faut éviter d’habituer le corps à un même rythme : il est plus efficace de varier les rythmes de marches et d’alterner les temps rapides ou normaux d’un jour à l’autre.

Trouver le temps de faire une activité.

Il n’y a aucune solution miracle. La raison principale de l’excès de poids est due à une sédentarisation excessive. Solliciter l’entourage pour faire du sport un plaisir partagé est une recommandation raisonnable et motivante.

Les cures thermales.

Certaines cures thermales, comme celle de Brides-les-Bains, aident à traiter l’obésité et ses conséquences (rhumatisme, arthrose ou mal de dos). La cure initie et favorise le processus d’amaigrissement à long terme. Des soins externes activent la circulation sanguine, le drainage lymphatique et le tonus du corps. En soin interne, les qualités de l’eau facilitent l’élimination et agissent sur les dépôts cellulitiques.
Outre l’examen médical habituel, un ensemble de consultations diététiques, d’entretiens « psy » et d’exercices physiques associés à des établissements hôteliers qui ne proposent que des menus très allégés contribue à faire de la crénothérapie, une thérapie non médicamenteuse incontournable.

Publié le - Mis à jour le 14-01-2016

Recommandations

Je t’accompagne dans
tes révisions du bac