Les conséquences de l'obésité

En 1997, l’OMS reconnait l’obésité comme une maladie

Quel que soit l’âge, l’obésité a des répercussions néfastes sur la santé. Plus l'excès de poids est important, plus les risques sont graves.

L’obésité n’épargne pas la santé des enfants

Image Contenu

l’obésité peut entrainer une augmentation de la pression artérielle, du cholestérol ou encore une hyperinsulinémie. lorsque l'obésité est sévère, des apnées du sommeil et des pathologies orthopédiques peuvent apparaitre. les adolescentes peuvent présenter des troubles endocriniens (puberté précoce, aménorrhées). enfin, des diabètes très précoces de type II sont observés pour les cas les plus graves.

L’obésité dans l’enfance est associée à une augmentation du risque de mortalité à l’âge adulte, surtout d’origine cardiovasculaire, de l’ordre de 50 à 80 %. Le risque de persistance de l’obésité à l'âge adulte est de 20 à 50 % si celle-ci est apparue avant la puberté et de 70 % pour une survenue après la puberté.

Chez l’adulte : une liste inquiétante de répercussions

diabète de type ii, maladies cardiovasculaires, hypertension artérielle, accidents vasculaires cérébraux, maladies coronariennes et infarctus, certains cancers (cancer du rein, cancer colorectal notamment), problèmes respiratoires (apnée du sommeil, essoufflement…), pathologies musculo-squelettiques (arthrose de la hanche, du genou...), problèmes dermatologiques, hypofertilité…

Par ailleurs, les conséquences psychosociales et l’altération de la qualité de vie sont importantes chez les sujets obèses, enfants comme adultes. Une mauvaise estime de soi, un rejet social, des troubles anxieux, une souffrance psychique, notamment, sont généralement constatés.

Publié le - Mis à jour le 14-01-2016

Recommandations