La chirurgie de l'obésité

Image Contenu

La chirurgie de l'obésité concerne principalement l’estomac. C’est pourquoi elle est aussi appelée « chirurgie gastrique ». Son but est de réduire les apports alimentaires du patient quand la médication s’est soldée par un échec. Elle reste cependant une solution tout à fait exceptionnelle et constitue bien souvent un dernier recours en cas de pronostic vital à court ou moyen terme.

Il existe 3 types d’interventions en fonction des profils pathologiques des patients :

GASTROPLASTIE (ou pose d'un anneau gastrique)

Image Contenu

Le principal intérêt de cette intervention est de rétablir la sensation de satiété. elle consiste en la pose d’un anneau de silicone, dont le calibre est réglable, autour de la partie supérieure de l’estomac. cet anneau agit alors par effet restrictif. En resserrant l’embouchure haute de l’estomac, il ralenti considérablement le passage des aliments. De fait, la sensation faim est coupée rapidement après l’ingestion d’une faible quantité d’aliments.

Cette intervention est plutôt proposée à des patients ayant une alimentation trop salée, un IMC entre 35 et 45 avec complications de l’obésité.

 

SLEEVE GASTRECTOMIE (ou tube gastrique)

Image Contenu

Comme son nom l’indique, cette intervention consiste en la réduction de l’estomac par résection, autrement dit par ablation d’une grande partie de l’organe. la partie d’estomac restant forme un tube étroit dans lequel les aliments passent au ralenti pour être ensuite rapidement évacués dans l’intestin grêle. il s’agit là du mécanisme de restriction que l’on retrouve dans la gastroplastie doublé d’une diminution  du taux de ghrêline (hormone de la faim) entraînant un désintérêt pour la nourriture.

Cette intervention est plutôt proposée à des patients ayant une alimentation trop salée, un IMC entre 35 et 45 avec complications de l’obésité.

 

BYPASS GASTRIQUE

Image Contenu

Cette intervention consiste à modifier le circuit alimentaire de l’estomac en réduisant son volume et en shuntant la partie restante pour donner aux aliments un accès direct à la partie moyenne de l’intestin grêle. En d’autres termes, les aliments ne passent plus par l’estomac mais par un tube reliant la partie haute de l’estomac à l’intestin grêle dans sa partie moyenne. De fait, les aliments ne sont plus digérés (principe de malabsorption), le bypass a une action restrictive et entraîne une diminution du taux de ghrêline. Enfin, cette intervention a également pour intérêt d’entraîner des sensations de malaise général doublé d’une accélération du rythme cardiaque (dumping syndrom) en cas d’ingestion d’aliments sucrés en quantité importante.

Cette intervention est plutôt proposée à des patients ayant une alimentation trop sucrée, un imc supérieur à 45 et un diabète de type II.

Publié le - Mis à jour le 14-01-2016

Recommandations