Les causes de l'obésité

Même si l’obésité comporte une dimension physiologique et génétique, la « malbouffe » et la sédentarité sont les principaux facteurs mis en cause aujourd’hui.

Obésité et hérédité

Image Contenu

Des études ont démontré le rôle des facteurs génétiques, mais de nombreuses incertitudes demeurent. Il semblerait que l’on hérite de nos parents leur capacité à dépenser des calories ou, au contraire, à les capitaliser. Cette hérédité serait le fait de plusieurs gènes qui n’ont pas encore tous été identifiés.

Lorsqu’un seul des parents est obèse, l’enfant a 40 % de chances de le devenir. Si les deux parents le sont, le risque est de 80 %. Il chute à 10 % si les deux parents n’ont aucun problème de poids. Nous ne sommes donc pas égaux devant l’obésité. Cependant, les gènes s’expriment avant tout quand ils interagissent avec les facteurs environnementaux.

Des facteurs sociaux et environnementaux

L’obésité est la conséquence d’apports énergétiques supérieurs aux dépenses énergétiques. une consommation de produits de plus en plus riches en sucre, en graisses et en sel ainsi que la généralisation de la sédentarité ont entraîné, dans nos sociétés occidentales, une augmentation du nombre d’obèses.

D’autres facteurs s’ajoutent : le stress, le manque de sommeil, les problèmes psychologiques… pouvant conduire à des comportements alimentaires compulsifs. Les facteurs sociaux et culturels jouent aussi un rôle : par exemple, les personnes à faibles revenus sont plus sujettes à l'obésité que les autres.

Les facteurs pathologiques

Certaines pathologies ainsi que des dérèglements hormonaux ou glandulaires peuvent entrainer une obésité. La prise de certains médicaments sur le long terme peut également être en cause. Ce qui favorise la malbouffe.

Image Contenu

Le terme « malbouffe » désignait dans les années 80 la nourriture des fast-foods. Aujourd’hui, il rend compte, plus généralement, de l’alimentation industrielle trop grasse, trop sucrée et trop salée.

La malbouffe s’est imposée dans nos sociétés modernes pour différentes raisons, notamment :

 

  • le prix des fruits et légumes frais a augmenté depuis les années 50 alors que les produits gras et sucrés restent très abordables ;

  • la course après le temps fait que certains sont amenés à sauter un repas, ou à manger rapidement (sandwichs, hamburgers, pizzas à emporter, etc.) ;

  • les étiquettes nutritionnelles des produits ne sont pas assez claires ;

  • 80% des aliments que nous consommons sont transformés ;

  • la publicité fait la promotion de produits trop gras et trop sucrés, tout en mettant en avant d’autres propriétés qui nous trompent ;

  • l’accoutumance au gras et au sucre existe et l’industrie agroalimentaire en profite ;

Ce qui favorise la sédentarité

Le mode de vie actuel nous rend sédentaires :

  • il est plus facile aujourd’hui de posséder une voiture personnelle ;
  • les transports en commun se sont développés et nous marchons moins ;
  • les activités de loisir actuelles sont en cause : télévision, jeux vidéo, etc. ;
  • certaines activités professionnelles ne permettent pas une grande dépense énergétique ;
  • le manque de temps pour pratiquer une activité physique est souvent pointé du doigt.

     

Publié le - Mis à jour le 14-01-2016

Recommandations