Lexique obésité - santé

Vocabulaire technique de l'obésité

 

Acides gras trans : ils font partie des acides gras insaturés. Ils sont accusés d’augmenter le mauvais cholestérol et les risques de maladie du cœur.

AFSSA : Agence française de sécurité sanitaire des aliments.

Apnées du sommeil : arrêts intermittents de la respiration pendant le sommeil.

Apports énergétiques : ils sont fournis par l’alimentation.

Bypass gastrique : l’objectif de cette opération est de diminuer le volume de l’estomac et de court-circuiter la partie supérieure de l’intestin grêle.

Chirurgie bariatrique : elle comprend différentes opérations modifiant la façon dont le corps absorbe la nourriture. Le terme bariatrique signifie : « étude de l'obésité ».

Cholestérol : substance lipidique indispensable constituant en partie nos cellules. Quand on parle de « bon cholestérol » et de « mauvais cholestérol », on veut parler, non de cette substance, mais de ses transporteurs (HDL, LDL).

Dépenses énergétiques : elles sont apportées par le fonctionnement de l’organisme (respiration, digestion, etc.) et les efforts physiques.

Diabète de type II : excès chronique de sucre dans le sang (hyperglycémie).

Endocrinologie : étude des hormones.

Epidémie : propagation d’une maladie à un grand nombre de personnes.

Gastroplastie : pose d’un anneau gastrique pour diminuer le volume de l’estomac.

Hypertension artérielle : élévation permanente des chiffres de la pression artérielle au-dessus de 16/9,5.

Hyperinsulinémie : sécrétion exagérée d'insuline responsable, en cas d’obésité, du stockage du glucose sous forme de triglycérides dans le tissu graisseux.

IMC ou Indice de masse corporelle : calcul cherchant à estimer la masse grasse. De 18 à 65 ans, on le calcule en divisant le poids par la taille au carré. On considère qu'une personne a un poids sans risque pour la santé quand son IMC est compris entre 18 et 25 kg/m². Entre 25 et 30 kg/m², on parle de surpoids, au-delà de 30 kg/m², d’obésité.

Obésité dite « commune » ou « primaire » : obésité liée à des facteurs environnementaux (95 % des cas) par opposition à l’obésité secondaire liée à un trouble hormonal, une maladie génétique ou secondaire à un traitement.

Obésité massive : quand l’indice de masse corporelle est de 40 kg/m² ou plus.

Obésité morbide : quand l'indice de masse corporelle est de 40 kg/m² ou plus, les conséquences de l’obésité peuvent entrainer la mort.

Pandémie : propagation d’une maladie caractérisée par sa diffusion géographiquement très étendue (plusieurs continents ou monde).

PNNS ou Plan national nutrition santé : réunit les mesures de la politique nutritionnelle française.

Prévalence : nombre de personnes atteintes d'une certaine maladie à un moment donné dans une population donnée.

Rebond d’adiposité : la masse grasse devrait augmenter entre 0 et 1 an, diminuer jusqu’à 6 ans, et de nouveau augmenter après 6 ans, c’est ce qu’on appelle le rebond d’adiposité. Lorsque le rebond d’adiposité a lieu avant l’âge de 6 ans, vers 3-4 ans, le risque d’obésité est augmenté.

Sédentarité : temps passé à ne pas mettre en mouvement son corps. Exemples : travail sédentaire comme le travail de bureau ; activités sédentaires comme regarder la télé, jouer aux jeux vidéos…

Sleeve gastrectomie : ablation des 2/3 de l’estomac pour former un tube.

Surcharge pondérale : excédent de poids

Publié le - Mis à jour le 21-01-2016

Recommandations